Accès Humanitaire

Des habitants de Mbobero en territoire de Kabare, se désolidarisent de l’action judiciaire initiée par la Nouvelle Dynamique de la Société Civile; contre le sénateur Joseph Kabila.

Dans une déclaration publiée ce 22 juillet 2020, ces derniers souhaitent un dialogue social avec la famille Kabila, sans plus de personnes intermédiaires.

Ils disent refuser toute manipulation de personnes non originaires de Mbobero; qui s’immiscent dans cette cette affaire, incitant parfois les habitants à la haine.

« Nous, population de Mbobero non-signataire de la plainte contre Joseph Kabila, en date du 24 juin 2020. Réitérons notre engagement ferme au dialogue social et à une collaboration étroite avec notre voisin, la famille Joseph Kabila. Refusons toutes les manipulations externes; des personnes non-originaires et/ou ne vivant plus à Mbobero, à l’endroit de la population de Mbobero. Nous mettons en garde toute personne morale ou physique, qui tomberait encore dans l’erreur d’inciter la population à la haine; et nous nous réservons de traduire les instigateurs en justice. Nous nous engageons à revivre l’unité et l’amour, dans notre village de Mbobero; en mettant de coté nos divergences tribales et ethniques. » dit cette déclaration.

Ces habitants demandent par ailleurs à l’épouse de Kabila, Olive Lembe, d’ouvrir un marché de vente des produits vivriers dans cette entité; afin de leur permettre d’accéder sans trop de peines, aux récoltes produites dans son domaine; et attirer les voisins de Bagira, Mudaka et partout ailleurs, de venir s’approvisionner ici.

Lire aussi Mbobero : une autre voix présente Kabila comme un bon voisin plutôt qu’un “spoliateur”

Rappelons que la NDSCI a annoncé avant fin juin dernier; que plus de 3500 personnes ont déposé plainte à Bukavu et à Kinshasa contre le sénateur à vie Joseph Kabila; pour destruction méchante, pillage et crimes contre l’humanité (viols et meurtres). Ceci dans le cadre de plusieurs concessions dans le village de Mbobero (Kabare) disputées entre l’ancien Président et certains habitants du milieu.

Les “Gardiens du Temple” du PPRD qui veulent défendre et “recouvrer l’honneur” de leur autorité morale Joseph Kabila; ont à leur tour annoncé qu’ils porteront plainte contre l’organisation, afin qu’elle vienne remettre les preuves de ses allégations devant la justice.

Certains autres habitants ont dit n’avoir pas été consultés avant le dépôt de cette plainte. Ils ont accusé la NDSCI de faux et usage de faux, car selon eux, elle a utilisé des fausses signatures, identités, et adresses des habitants repris dans la plainte.

Jean-Luc M.

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.