Accès Humanitaire

    Une femme a été tuée par un militaire des Forces Armées de la République Démocratique du Congo dans la matinée de ce jeudi 4 janvier 2024 dans le village de Lukolo, groupement de Benyabemba, secteur de Babuyu, territoire de Kabambare en province du Maniema.

    Selon l’organisation « Action pour la Restauration de la Paix et la Justice » (ARPJ) qui livre cette information à LaPrunelleRDC.CD, le militaire a tiré à bout portant sur la victime avec qui il cohabitait.

    Lire aussi: Maniema : 6 personnes dont un officier FARDC enlevées à Kabambare

    ARPJ ajoute que le militaire a tiré à bout portant sur la dame pendant que ces deux se disputaient à cause d’un enfant.

    « Selon les mêmes sources sur place, le militaire présumé père de l’enfant est venu prendre l’enfant à l’absence de son ex-femme pour une destination inconnue ; acte que la mère de l’enfant a considéré comme un enlèvement. La mère étant informée par les frères et sœurs de  l’enfant ; elle est allée vite à la recherche de son enfant et elle a appris que l’enfant serait acheminé à Kalemie par le présumé père. C’est ainsi que la maman a pris la moto à Lulimba, village situé dans le territoire de Fizi (Sud-Kivu) afin de poursuivre le militaire. En arrivant à la barrière de Lukolo, la femme a trouvé le militaire au bord d’un véhicule et celui-ci est descendu lentement du véhicule et aurait tiré à bout portant sur la mère de l’enfant et qui serait morte sur place»,  renseigne ARPJ.

    Lire aussi: Maniema: des morts et déplacement massif des populations à la suite d’affrontements entre deux factions Maï-Maï Malaika à Kabambare et environs

    ARPJ appelle les autorités militaires à arrêter ce bourreau pour que ce dernier réponde de ses actes devant la justice.

    Brigitte Furaha 
    Partager.

    Un commentaire

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.