Accès Humanitaire

Des éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) ont interpellé ce mardi 18 février 2020, des enseignants et élèves de certaines écoles de Kabambare, dans la province du Maniema.

Ces derniers sont accusés de n’avoir pas participé aux travaux communautaires dits « Salongo Spécial », initié par le chef de la Sous Division de Kabambare, pour rendre le milieu propre avant l’arrivée du Gouverneur du Maniema à Kabambare.

La Société Civile locale qui livre l’information à Laprunellerdc.info, fait savoir qu’une note circulaire signée par le Sous Proved a circulé dans différentes institutions de la place, demandant à tout le monde de se disponibiliser pour assainir les différents coins du milieu, qui sont dans un état de l’insalubrité.

Chose étonnante, indique cette structure, en plein Salongo, le chef de la Sous Division accompagné des certains éléments de la police, se sont dirigés dans certaines écoles pour arrêter ceux qui n’ont pas obtempéré a à son mot d’ordre, et les a acheminé à la prison.

« En plain Salongo, le Sous Proved s’est fait l’audace de prendre des policiers, et a commencé à circuler avec eux dans chaque école et dans chaque lieu de Salongo. Malheureusement, quelque cas d’incidents sont survenus. A l’école primaire Kabambare, deux enseignants ont été arrêtés. A l’EP Kalume, un enseignant arrêté et 3 élèves.A l’Institut Uriti, 6 élèves ont été arrêtés, et 2 enseignants,. Egalement à l’Institut Sikuzani, un enseignant a été arrêté. » Indique la Société Civile de Kabambare.

Cette structure ajoute que les élèves de ces différentes écoles qui voulaient marcher ce même mardi pour exiger la libération de leurs collègues et leurs étudiants, ont été dispersés par les éléments de l’ordre, accompagnés des FARDC, par des bombes à gaz lacrymogène.

Ibag Bagenda

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.