Accès Humanitaire

Les matchs de la Ligue Nationale de Football (Vodacom Ligue 1 et la Division 2) se jouent officiellement à huis-clos sur toute l’étendue du territoire national. Cependant, à Bukavu, il s’observe quelques légèretés vis-à-vis de cette dangereuse question, malgré les différentes restrictions.

Pendant des rencontres de la Linafoot au stade de la Concorde, au Sud-Kivu, des portes sont fermées. Mais un public important se rassemble en dehors du stade; et cela en présence des éléments de la Police Nationale Congolaise.

Pas plus loin que ce dimanche 24 janvier, pendant le derby ayant opposé l’OC Bukavu-Dawa au FC Etoile du Kivu; une foule immense a envahi les portes du Stade de la Concorde. 

Essayant d’entrer de force sans succès, une partie importante du public est restée aux alentours du Stade. Les deux camps de fanatiques ont cherché d’autres moyens pour suivre le match de leurs équipes chéries.

Le rassemblement était même sur des lieux plus dangereux 
Aucune description disponible.
des spectateurs du match de ce dimanche au stade de la concorde. Ph. Laprunellerdc.info

Certains ont donc choisi de monter sur les murs du stade. D’autres ont grimpé sur des poteaux et panneaux publicitaires (au tour du stade); alors que certains se sont entassés sur des murs des maisons (en étages) au tour du stade de la Concorde.

Un blessé grave a d’ailleurs été signalé en dehors du stade. Celui-ci est tombé du mur d’une maison, d’où il tentait de suivre le match.  Il a été acheminé dans un hôpital de la place.

L’interdiction de se rassembler n’est donc visiblement pas valable aux alentours du stade. Devant un poignet d’éléments de la Police Nationale, le public a fait sa loi; s’encombrant devant les deux portes d’entrée du Stade. 

Chose étonnante, ce sont eux (public) qui choisissaient qui entre au stade, et qui ne doit pas entrer à telle ou telle autre porte.  Le plus pire est que la grade majorité (près de 90%) des personnes qu’on pouvait  voir, ne portaient pas de cache-nez. 

A l’Intérieur également, aucune mesure de lutte contre la pandémie n’a été mise en application. Cela en dépit de la présence de quelques autorités parfois dans les installations. Alors que ces dernières, devraient s’assurer de la bonne marche de l’ applicabilité de cette interdiction.

Tous ces éléments constituent un danger dans la propagation du virus dans la ville, comme le pensent certaines observateurs.

Rappelons que c’est depuis la réouverture des stades en RDCongo (au début de la saison en octobre 2020); que l’interdiction du public d’accéder dans des installations sportives a repris. Cette décision avait été entérinée par la Linafoot, en collaboration avec la FECOFA.

Eric Shukrani

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.