Accès Humanitaire

Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (Lucha) dénonce la hausse du prix de transport dans la ville de Bukavu. Une hausse décidée par le Maire de Bukavu.

Dans une déclaration rendue publique ce 28 mai 2024 dans la ville de Bukavu, ce mouvement citoyen explique que l’arrêté du Maire de la ville de Bukavu portant sur la fixation des nouveaux prix du transport en ville a été écrit sans tenir compte de la vie de misère que traverse la population.

Lire aussi : Bukavu : des militants de la LUCHA manifestent contre « Airtel »

La Lucha regrette que les minibus « TAC » qui font le transport en commun sur l’axe Bagira et Kadutu augmentent le prix de transport dans les heures tardives alors que le Maire de la ville a un prix fixe.

Pour la Lucha, en augmentant le prix de transport de 700 à 1500 Francs congolais dans le taxi et de 500 à 800 voire 1000 Francs dans les bus amplifie la souffrance de la population de la ville de Bukavu.

« Si c’était pour l’intérêt du peuple comme prétend le Maire dans son arrêté, il devrait alors plaider pour la réhabilitation des routes secondaires de la ville pour faciliter le transport car le cas de Panzi et Brasserie ont prouvé que le problème c’est ni le carburant, ni les nombres des engins mais l’état de nos routes. Nous rappelons que la Mairie fait payer aux conducteurs la taxe sur le stationnement (taxe sur le parking) et cela sans avoir un seul parking aménagé. Si la Mairie veut une solution, alors c’est là exactement qu’elle doit orienter ses arrêtés dans le secteur du transport en commun », dit la LUCHA.

La LUCHA exige l’annulation de l’arrêté du Maire fixant les nouveaux prix de transport en commun dans la ville de Bukavu.

Notons que dans un arrêté du Maire de la ville de Bukavu du 24 mai 2024, le Maire a augmenté le prix de transport sur plusieurs axes de la ville.

Trésor Wilondja

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.