Accès Humanitaire

La marche du Bloc Patriotique vient d’être réprimée ce vendredi 6 mai par les éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) sur le boulevard Triomphal, non loin du Palais du peuple.

Selon Prince Epenge, cadre du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé) de Martin Fayulu, la marche était pourtant pacifique.

Elle visait à exiger un consensus autour des réformes électorales, dont les discussions sont actuellement en cours au sein de la chambre basse du Parlement.

Celui-ci affirme que des policiers ont tiré à balles réelles. Ils ont également lancé des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.

«Quand l’UDPS marche, on ne tire pas sur eux. L’UDPS n’écrit même pas de lettre pour marcher. Pourquoi nous violenter, nous ?,» dénonce-t-il.

Il sied de noter que quelques blessés ont été enregistrés du côté des manifestants. Emmanuel Ramazani Shadary et d’autres cadres du FCC qui prenaient part au sit-in devant le Palais du Peuple, ont aussi été dispersés par la Police à coup des gaz lacrymogènes.

Plusieurs autres personnes, parmi eux le député Félix Kabange Numbi, ont été interpellés par la Police.

Veneranda R depuis Kinshasa

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.