Accès Humanitaire

Deux morts à la suite des échauffourées entre habitants et éléments de la Police à Karango, village de Bubale 2, groupement de Mbinga-Nord dans la chefferie de Buhavu en territoire de Kalehe au nord du Sud-Kivu ce dimanche 26 mai 2024.

Selon le Président du Cadre de Concertation de la Société Civile de Kalehe, il s’agit d’une action meurtrière éclatée à la suite d’une dispute entre des moto-taximen.

Lire aussi : Kalehe : deux personnes tuées par la foudre à Mubuku 

En effet, explique Delphin Birimbi, la situation a commencé avec une bagarre entre motards. Un moto-taximan a été tabassé par cinq autres. Grièvement blessé, il suit des soins de santé dans une structure de la place.

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est le fait, pour des éléments de la Police d’avoir libéré un suspect accusé d’être parmi les responsables de l’acte.

La famille de la victime ainsi que des habitants se sont alors soulevés pour dénoncer cette libération.

Conséquence : une balle a atteint une femme et est décédée sur le champ.  

« Dans cette vive tension à Karango ,  la population  en colère dans une vengeance populaire a tué le malfaiteur Dieu-aime Hirwa de la PNC Karango. La cause réelle de ces événements malheureux  n’est rien d’autre que des disputes des certains motards après échange des coups et blessures volontaires entre  eux. Parmi ces motards concernés, l’un a été arrêté par la PNC et libéré quelques heures avant qu’une solution ne soit trouvée, c’est ce qui a été à la base » annonce-t-il.

En colère, des habitants ont déversé leur colère sur le commandant de la Police nationale Congolaise sur le lieu et l’ont achevé. Sur place, des sources affirment pourtant que l’élément de la police incriminé et utilisé par le poste sur place n’est pas identifié au sein de la  Police Nationale Congolaise.

Pour l’instant, le Cadre de Concertation Territorial de la Société Civile de Kalehe appelle  la population au calme. Il recommande également au Tribunal Militaire de Garnison de Bukavu d’organiser des audiences foraines pour juger les malfaiteurs et indemniser la famille de la défunte. 

Suzanne Baleke 

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.