Accès Humanitaire

Les ecogardes de la Réserve en Faune à Okapi sont pointés du doigt  dans la tracasserie des habitants sur plusieurs axes routiers sur la RN4 et RN44, dans le territoire de Mambasa, en Ituri.

D’après l’ONG-DH, convention pour le respect des droits humains (CRDH- MAMBASA) qui relaye la dénonciation des victimes de cette tracasserie, les ecogardes, de la RFO, souvent commis sur les différentes barrière érigé sur la RN44 et la RN 4 respectivement à Bukulani, village située à 28 Kilomètres de Mambasa sur l’axe Nduye; à Mabukusi et Adusa qui sont deux autres localités située l’une à 27 kilomètres et l’autre 142 kilometres sur l’axe Mambasa-Kisangani.

Ces différentes barrières se trouvent d’une part à l’entrée et d’une autre part à la sortie de la Réserve en Faune à Okapi.

La CRDH-indique que les usagers sont victimes des payement d’un montant de 1000FC d’un jeton « argent qui reste jusqu’aujourd’hui sans justification aucune »regrette John Vulemerio, cadre de la CRDH.

Aussi, poursuit-il, ces ecogardes soumettent les passants à un contrôle systématique de leurs marchandises et ils arrivent même à saisir les biens des citoyens sans aucune base légale.

Le cas le plus récent est celui de Isac, ambulant de profession en provenance de la province de Haut-Uele qui a été arrêté à la barrière de la RFO de Mabukusi, puis enfermé dans un Amigo où il a subit des tortures corporelles sans motif valable.

Celui-ci, ajoute la CRDH a été libéré après plus de 5 heures de temps passé au cachot cela après intervention des citoyens voisins à cette barrière.

La CRDH Mambassa demande au parquet militaire détaché de Mambasa de bien jouer son rôle afin que les responsabilités soient établies.

« Nous mettons à garde le Directeur de la RFO pour les actions des concussions, des tortures et extorsions qui caractérisent ces jours ses éléments sur les différentes barrières érigées par la RFO » déclare Maître John Vulemerio, cadre de la CRDH-Mambasa

Roger Kambale, depuis Beni

Share.

Un commentaire

  1. Veillez preparer des éléments de preuve. Si non c’est des relégations qui sont poursuivable

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.