Accès Humanitaire

Des accrochages entre miliciens Maï-Maï, et Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC), ont éclaté le matin de ce mardi 11 février 2020, dans la localité de Njiapanda-Bell, située en territoire de Mambasa (Ituri), à la frontière avec le Nord-Kivu.

D’après John Vulema, un activiste de la Convention pour le respect des droits de l’homme (CRDH/Mambasa) qui livre la nouvelle à Laprunellerdc.info, trois miliciens ont été tués et deux autres blessés. Celui-ci ajoute que le bureau administratif de la police locale a également été incendié par ces inciviques.

Toute fois poursuit-il, le crépitement des balles pendant ces accrochages a créé panique et désolation dans le chef des habitants ,qui ont du coup vidé le milieu.

Des sources auprès de la Police dans la région, rassurent par ailleurs que la situation est redevenue calme, après que ces miliciens soient mis en déroute.

La Société Civile comme cet activiste des droits de l’homme, fustigent ce comportement irresponsable de la part des miliciens, qui risque de favoriser l’incursion des rebelles ADF dans la contrée.

Ces derniers les appellent au bon sens, et a favoriser un climat de paix dans la contrée.

Roger Kambale, depuis Beni

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.