Accès Humanitaire

Protestation à la Société Civile après la dernière attaque de Kipupu, Chef-lieu du Secteur d’Itombwe en territoire de Mwenga et contre l’insécurité dans le sud de la Province du Sud-Kivu.

La Société civile du Sud-Kivu  se dit extrêmement préoccupée par la recrudescence des tueries et de l’insécurité dans les territoires de Mwenga et Fizi qui a culminé par les derniers massacres de Kipupu (Itombwe), la semaine passée.  

Selon plus de 30 députés provinciaux du Sud-Kivu, cette attaque aurait fait au moins 200 (deux cents morts).

« Elle déplore l’inaction et la passivité des services de sécurité ainsi que de la MONUSCO face à cette flambée de violence »

La Société Civile, dit craindre à son tour que ce conflit, cette insécurité ne dégénère en une «guerre tribalo-ethnique » qui puisse embraser la sous-région des Grands Lacs.

Lire aussi: Itombwe: une violente attaque des miliciens à Kipupu et environs ce jeudi

«La Société Civile du Sud-Kivu dénonce les discours vains et stériles des autorités tant provinciales que nationales. Elle déplore l’inaction et la passivité des services de sécurité ainsi que de la MONUSCO face à cette flambée de violence. Quel rôle ces derniers jouent-ils pendant que les atrocités ne font que s’amplifier? » s’interroge Nicolas Kyalangalilwa, membre du bureau restreint de la Société Civile.

La Société civile du Sud-Kivu exige par ailleurs l’implication personnelle du Chef de l’Etat dans la résolution de ce conflit qui a trop duré et coûté «inutilement » la vie à des milliers des congolais.

«Elle demande que tout soit mis en œuvre pour le rétablissement de la paix, l’ordre et l’autorité de l’Etat dans cette partie de la République », insiste le Révérend Pasteur Nicolas Kyalangalilwa.

Lire aussi: Attaque Kipupu/Itombwe: des députés provinciaux évoquent un bilan de plus de 200 personnes tuées

La Société Civile du Sud-Kivu invite les différentes parties au conflit à observer un cessez- le feu, à déposer les armes.

«Elle exhorte les leaders communautaires, et organisations locales à travailler pour un rétablissement prompt d’une paix durable et une cohésion entre les peuples de ces zones » conclut-il.

Contexte pour Kipupu

Une violente attaque armée a été signalée dans le village Kipupu, Chef-lieu du secteur d’Itombwe, groupement Basimukinji 1er dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu.

Selon des sources concordantes, il s’agit des miliciens de coalition Gumino et Twirwaneho qui ont attaqué le village depuis tôt le matin de jeudi 16 Juillet 2020; un village majoritairement habité par les populations Banyindu, babembe ou encore bafuliru.

Plusieurs maisons avaient été brûlées à Kipupu et dans des villages environnants comme Kalulu et Kalinga 1er.

Jean-Luc M.

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.