Accès Humanitaire

Une femme amputée de ses deux bras par des inconnus armés en ville d’Uvira, à Kasiya, commune de Kalundu; est allée succomber  de ses blessures à l’hôpital le weekend dernier, dans cette partie de la province du Sud-Kivu.

Peu après vers 19 heures 45 minutes du dimanche dernier, une autre a été coupée par des machettes dans la même commune de Kalundu, sur avenue Nyoroka, ce dimanche 7 janvier.

Kiza Tiniko qui livre la nouvelle à Laprunellerdc.info indique que la femme coupée par des machettes serait entre la vie et la mort. 

« Une femme vient d’être coupée par des machettes, dans la commune Kalundu, avenue Nyoroka près l’église 8 ème CEPAC, aux environs de 19 heures 30; par des hommes non autrement identifiés. Elle a été acheminée dans une structure de la place pour des soins. Peu avant elle, une autre femme avait été retrouvée sans bras et est allée mourir à l’hôpital » explique-t-il àLaprunellerdc.info.

En outre, de  l’autre côté de Kiliba, c’est le responsable de APEVOV  qui renseigne sur un nouvel enlèvement d’une femme au village Butaho.

A l’en croire, cette femme a été enlevée de chez elle le mardi 9 février 2021 à 20 heures trente minutes. Cela ramène à 5, les personnes kidnappées dans moins d’une semaine;  dans la plaine de la Ruzizi. Leurs ravisseurs seraient déjà entrain d’exiger des rancons.

Notons que l’insécurité dans la ville d’Uvira comme sur toute l’étendue du Sud-Kivu bat record ce dernier temps. Plus une journée sans enregistrer mort d’hommes, vol à mains armées, ou des corps sans vie.

Des appels des organisations de la Société civile et des mouvements citoyens; n’ont pas cessé d’interpeller les autorités sur leur responsabilité à protéger la population et ses biens. 

Judith Maroy

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.