Accès Humanitaire

L’Union pour la Nation Congolaise (UNC) fédération de Goma en province du Nord-Kivu; a organisé un culte d’action de grâce ce samedi 13 février 2021. L’objectif était d’implorer la grâce de Dieu, en vue de l’acquittement de leur leader Vital Kamerhe, dont le procès en appel démarre ce lundi 15 février 2021.

Pour Prisca Lwanda, ministre provinciale en charge de l’éducation et cadre de l’UNC, son parti a voulu à travers cette messe; mettre le procès de Kamerhe entre les mains de Dieu, qu’il considère comme seul espoir dans ce procès.

« Nous avons tenu ce culte pour laisser le procès qui va débuter le Lundi 15 février entre les mains du seigneur; parce que nous savons qu’il est innocent et nous voulons que la grâce divine puisse venir nous aider pour que Vital Kamerhe soit acquitté. Donc c’est partout en RDC que nous nous sommes décidés de prier avant ce lundi, » explique-t-elle.

De son côté, Bienfaits Bishikwabo, Interfédéral de l’UNC en province du Nord-Kivu; estime qu’à travers Dieu la justice est en mesure de prouver l’innocence de leur leader aux yeux du monde entier.

« C’est dans le sens d’implorer la grâce divine que nous sommes ici pour que la justice puisse bien se prononcer dans cette affaire. C’est aussi montrer à Dieu la quintessence de ce procès; que les seconds juges lavent ce que les premiers avaient décidé; et surtout que nous avons constaté que les maisons préfabriquées dont on l’accusait d’avoir détourné sont là, » fait-il savoir.

Ce culte d’action de grâce à connu la participation de plusieurs cadres; membres et sympathisants de l’UNC dans la ville de Goma, à la paroisse Mont Carmel.

A Bukavu, une autre messe d’action de grâce a été dite le jeudi 11 février dernier à la cathédrale Notre dame de la Paix par l’UNC Sud-Kivu; pour prier également en faveur de la libération de Vital Kamerhe.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.