Accès Humanitaire

Le dossier du terrain SOTRAKI, situé au quartier Kyeshero dans la commune de Goma, ne cesse de parler de lui au sein de la Jeunesse de la commune de Goma; et celle du quartier Kyeshero en particulier, malgré leur perte en Justice de cette affaire.

Dans une déclaration lue devant la presse locale ce mardi 16 février 2021; ces Jeunes disent exiger au Gouvernement provincial un autre terrain, en remplacement de celui.

Réunis à travers 11 structures de Jeunes, ils disent craindre aussi pour la sécurité de l’un de leurs, Jules Ngeleza; qui est le Président du Conseil communal de la Jeunesse de Goma, et d’autres jeunes du quartier Kyeshero; victimes des menaces et des intimidations selon eux, dans cette affaire.

«L’exécution de cette décision judiciaire ne sera appliquée; qu’une fois qu’un autre terrain sera trouvé en compensation de celui de SOTRAKI; où des jeunes seront orientés sans faille en vue du renforcement de la cohésion dans la communauté. Les mesures de sécurité devraient aussi être garanties à monsieur Jules Ngeleza qui est sous menace imminente, avec certains jeunes de Kyeshero, »disent-ils.

Outre ces revendications, ces jeunes promettent des actions de grande envergure, dans la mesure où leurs revendications ne seront pas prises en considération.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.