Accès Humanitaire

Trois journées ville morte ont été décrétées par la  Synergie des Associations de transporteurs (SYAT) en territoire de Fizi, pour dénoncer les tracasseries routières sur la route nationale N°5, axe Makobola, Baraka et Misisi, dans la province du Sud-Kivu.

Elisha Mkundji, Coordonnateur de cette Synergie, précise que cette action a été menée après plusieurs rencontres avec les autorités provinciales, qui selon lui, n’ont abouti à aucune solution.

Celui-ci regrette de constater que sur une seule route, plus ou moins 15 barrières sont érigées par les militaires des FARDC, depuis Makobola à Baraka, et les passagers sont obligés de payer 500 FC, et de Baraka à Misisi, 14 barrières.

«Ils perçoivent de l’argent même sur des routes de desserte agricole. Et ceux qui n’ont pas d’argent sont obligés de donner des maniocs pour passer. La population de Fizi vit encore comme des esclaves, or Fizi se trouve dans les 145 territoires de la RDC. Il dit être traité comme d’autres territoires. Malheureusement le territoire de Fizi est considéré comme le champ de la province du Sud-Kivu et de la RDC, une situation que la population ne peut pas accepter,» affirme-t-il.

Celui-ci dénonce également le non-respect par les autorités provinciales, de l’ordre du chef de l’État, en ce qui concerne la suppression des barrières sur toute l’étendue du territoire national.

Les transporteurs appellent le Gouvernement national à intervenir le plus tôt possible pour la suppression de ces barrières payantes, avant qu’ils ne procèdent à d’autres actions de grande envergure.

Trésor Wilondja

Share.

Un commentaire

  1. Pingback: RN5 et stade de Nyantende: vers la reprise des travaux ? - La Prunelle RDC

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.