Accès Humanitaire

Alors qu’il commençait à se tailler un nom dans l’écosystème politique de la République Démocratique du Congo, Jules Alingete, Inspecteur Général des Finances, a craché ce mardi 26 avril 2022 sur les populations des provinces meurtries de l’Est de la RDC.

Dans un forum d’investisseurs à Houston, aux États-Unis, Jules Alingete a déclaré qu’il n’existe pas de guerre en RDC. «Nous n’avons jamais vu la guerre ay Congo,» a-t-il lâché devant des investisseurs américains.

Alors que les populations continuent d’être massacrées par les groupes armés dans différentes provinces de l’Est, dans compter le banditisme dans plusieurs autres agglomérations du pays, l’homme fort de l’IGF que nombreux congolais croyaient plus sage et intelligent, affirme que 95% du territoire de la RDC est sécurisé.

«Il y a certains qui voudraient faire croire à l’extérieur que la RDC est en guerre. C’est faux, la RDC est un pays safe, à plus de 95% de son territoire. Soyez-en rassurés que nous n’avons pas la guerre au Congo. Nous voyons la guerre à la télévision, nous sommes à Kinshasa, Mbandaka, dans les grandes villes, nous n’avons jamais vu la guerre au Congo. Donc c’est une situation à plus de 2 milles kilomètres des institutions,» a indiqué Jules Alingete.

Le remplacement de Jules Alingete demandé

Les réactions des congolais vont dans tous les sens après cette sortie que plus d’un congolais qualifie d’une bourde de la part de Jules Alingete, qui n’est cependant pas à son premier forfait. En effet, lors de ses différentes missions de contrôle des finances publiques, celui-ci a plusieurs fois accusés de détournement certains fonctionnaires publics, notamment des membres du Gouvernement.

Mais ces derniers ont plus tard été blanchis, soit après une enquête de la justice, soit par les mêmes inspecteurs de l’IGF. Ce qui a été à la base de multiples revirements de Jules Alingete, le cas le plus emblématique étant celui du Ministre de l’EPST qu’il avait accusé d’avoir détourné des millions de dollars, avant de prendre lui-même sa défense plus tard.

Cette fois, activistes des mouvements citoyens et personnalités congolaises demandent au Chef de l’Etat Félix Tshisekedi Tshilombo de remplacer Jules Alingete à la tête de l’Inspection générale des finances.

Jonas Kasimba, notable du Nord-Kivu, se dit très choqué par ces propos. Pour lui, Jules Alingete a craché sur les milliers des congolais tués à l’Est, dans une insécurité qui ne dit pas son mot.

«Jules Alingete tombe de son piédestal et crache sur le mémoire des plus de 7 mille morts, à l’occasion de rien. En voulant faire l’ange on fait la bête dit-on. Jules Alingete doit retirer ses propos,» a déclaré Jonas Kasimba.

Lire aussi Consultation à Nairobi: Tshisekedi accorde une « dernière chance » aux groupes armés congolais

Espoir Ngalukiye, militant du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha) pense lui qu’il est temps pour le Président de la République de révoquer Jules Alingete. «C’est une aberration de voir des imbéciles gouverner le peuple congolais,» lâche-t-il.

Seth Kikuni, ancien candidat à la présidentielle de 2018 en RDC, demande de sa part pourquoi le Chef de l’Etat a-t-il instauré l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri, s’il n’y a pas d’insécurité en RDC.

«Que fait le Gouvernement congolais à Nairobi avec les rebelles s’il n’y a pas de guerre en RDC ?» s’interroge un autre internaute. Mais les propos de Jules Alingete ne devraient surprendre personne.

Lire aussi Ituri: seulement « 60% des objectifs de l’état de siège ont été atteints en 11 mois » (Gouverneur)

Car même le Ministre de la Jeunesse en RDC, Yves Bunkulu, a déclaré au cours de la même conférence, que le taux de chômage des jeunes en RDC est de seulement 19%. Dire que les autorités congolaises sont prêtes à tout pour obtenir l’arrivée des investisseurs en RDC.

Magloire Tsongo depuis Goma

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.