Accès Humanitaire

    Amani Katembera Didier fait partie des 44 députés provinciaux provisoirement élus dans la province du Sud-Kivu. Jeune et engagé, Didier Katembera est l’un des citoyens lambda qui ont été élus au cours de cette législature dans un monde politique congolais caractérisé par le pouvoir de l’argent et des cadeaux.

    Né le 10 avril 1990, Didier Katembera est un jeune « garçon BK », comme on le dit. Né à Bukavu d’une mère commerçante et d’un père militaire, Katembera fait toute sa vie dans la très politique ville.  C’est à l’Ecole Primaire Bulenga de Bagira qu’il commence son école primaire avant de rejoindre le Collège Saint Paul de Kabare pour le cycle secondaire.

    Il rejoint l’Université Officielle de Bukavu (UOB) dans la Faculté des Sciences et Sciences appliquées au département de géologie pour son aventure universitaire.

    Entre Société Civile et engagement politique

    Mais Didier Katembera c’est aussi entre la Société Civile et l’engagement politique.

    Jeune et encadreur des jeunes, Didier Katembera fait surtout du grand bruit dans le monde associatif complexe de Bukavu. En 2006 par exemple, il crée « Youth’s Vision » asbl qu’il coordonne jusqu’en 2010.

    Katembera rêve grand et entre 2010 et 2014, il est coordonnateur provincial de la plateforme « Congo Uni ». Une plateforme réunissant plusieurs dizaines d’organisations des jeunes de la Province du Sud-Kivu.

    « Depuis son jeune âge, Didier Katembera était un jeune de beaucoup de valeurs. Il aimait toujours les groupes des jeunes ; et même marié, il ne cessait d’accompagner les jeunes dans leurs diverses activités. C’est quelqu’un de très simple, c’est un véritable leader. Il m’encourage personnellement à faire l’entrepreneuriat et lui-même était un entrepreneur pratiquant à son niveau. Un jeune très honnête, discret et courtois. C’est quelqu’un de respectueux et très courageux », témoigne Julien Mugisho qui dit avoir connu Didier Katembera chez les petits chanteurs.

    En 2013, le jeune nourri sérieusement ses ambitions et intègre le mouvement citoyen « LUCHA » jusqu’en 2018 où il se porte candidat à la députation provinciale sous le label du PND porté par Moïse Katumbi. Un exercice qu’il perd et qui lui sert certainement de leçon.

    Mais avant cela, le jeune que nombreux dans son quartier qualifient de « courtois » participe à la création du mouvement citoyen « Réveil des Indignés » alors qu’en 2014, il met en place le mouvement social Synergie de 40 Organisations des jeunes pour la paix et la démocratie (S40).

    Il passe également par le mouvement citoyen « Filimbi », en 2016 et crée les mouvements citoyens « Telema » et « Cocorico ».

    La même année, Didier Katembera représente le Rassemblement de l’Opposition (Rassop) où il coordonne la commission politique et stratégie au Sud-Kivu.  A l’époque le régime Kabila réprime l’opposition.

    Déjà entre 2006 et 2018, il est aussi dans la composante Jeunes de la Société civile du Sud-Kivu.

    Jeunesse et non-violence pour Didier Katembera

    « J’ai la chance de faire le tour du pays dans la formation des jeunes sur les actions citoyennes et non violentes pour contribuer à mettre fin à la dictature de Kabila. Ce qui m’a fallu la prison plus de 4 fois, l’exil deux fois et le kidnapping à deux reprises », dit-il à La Prunelle RDC.

    Mais Didier Katembera n’est pas seulement un acteur qui met la pression. Il sait que le Sud-Kivu est gangréné par des groupes armés qui font la loi dans la région.

    C’est dans cette optique qu’il intègre le programme CIAPDDRC et en même temps il crée l’organisation « Seed of Peace » pour sensibiliser les jeunes à quitter les groupes armés.

    Il lance en 2019 la campagne « soutien total aux FARDC », pour renforcer le moral des militaires congolais engagés aux fronts dans le Nord-Kivu et conscientiser les jeunes à se faire recruter dans les rangs des FARDC.

    2023, cette fois la bonne

    « Didier est un jeune leader patient, courageux, intègre, sociable, compatissant qui a un sens de l’écoute,… en général c’est un homme bien et un modèle pour moi et pour la jeunesse en général » dit Lydie Hamuli, une autre jeune de Bagira.

    La patience, le courage et un modèle pour la jeunesse. C’est ce qui revient dans la bouche de ceux qui connaissent Didier Katembera. C’est peut-être cette patience qui permettra son élection le 20 décembre dernier sur la liste UNC de Vital Kamerhe.

    En effet, Didier Katembera c’est ce candidat député provincial qui a fait le porte-à-porte, les rencontres individuelles et ou encore des rencontres en groupe sans des moyens financiers conséquents. Ce qui lui a valu admiration et soutien dans sa communauté de Bagira, une des communes de Bukavu.

    Lire aussi: Sud-Kivu : Bukavu et ses nouveaux députés provinciaux !

    Il fascine les jeunes mais aussi les plus âgés. Nombreux se sont même mobilisés pour lui apporter un soutien chacun à sa manière.

    « Didier c’est un homme très intègre! Je n’ai jamais vu quelqu’un de très courageux comme lui. Il aime faire sa vie en partageant ses expériences avec les autres jeunes. Son sens de responsabilité et surtout son courage m’inspirent beaucoup. C’est quelqu’un de très sociable et il veut toujours causer avec tout le monde : les jeunes, les vieux et même les enfants. Il est très respectueux et quelqu’un qui accorde son attention à chacun d’une manière particulière! Il donnait des enseignements et conseils aux jeunes catholiques dans différentes paroisses et communautés ecclésiales vivantes. En bref, Didier c’est un vrai modèle pour moi et pour la jeunesse de Bukavu en général », dit Audrey.

    Didier Katembera se donne plusieurs focus, notamment le développement de Kasha et son érection en commune.

    « J’y vais aussi pour que Kasha soit mis en valeur », dit-il.

    En campagne électorale, Katembera affirmait à La Prunelle RDC qu’il s’engage afin de continuer sa lutte pour la bonne gouvernance.

    Lire aussi: Sud-Kivu : 44 députés provinciaux pour 6 forces politiques !

    « Je serai là pour faire pression afin que l’argent du contribuable profite au contribuable ».

    Didier Katembera a déjà aussi un édit pour promouvoir les initiatives des jeunes. A La Prunelle RDC, il est formel : les projets des jeunes doivent être financés. 

    Katembera député provincial, c’est la jeunesse militante de Bukavu et du Sud-Kivu qui se sent représentée mais il faudra encore que le « Umoja ni nguvu » [L’Union fait la force] la devise du nouvel élu soit son leitmotiv au cours de cette mandature.

    Jean-Luc M.
    Partager.

    Un commentaire

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.