Accès Humanitaire

Félix Tshisekedi a reconnu ce vendredi 23 octobre qu’il y a une crise politique au pays. Le Chef de l’Etat a annoncé qu’il va entamer une série de contacts avec toutes les sensibilités politiques. C’est dans ce cadre que la coalition Lamuka remet sur la table le plan de sortie de crise de Martin Fayulu, publié en novembre 2019.

Ce plan s’articule autour des réformes institutionnelles et de l’organisation des élections anticipées. Il veut notamment la création d’une institution dénommée “Haut Conseil National des Reformes Institutionnelles” (HCNRI); un organe qui sera dirigé par la coalition Lamuka.

Cette institution sera chargée d’opérer des réformes urgentes et nécessaires; notamment au niveau de la Commission électorale; de la Défense et sécurité, du gouvernement, ainsi que des Droits humains, pendant 18 mois environ.

Ce dimanche 25 octobre 2020 sur Twitter, la coalition Lamuka insiste: «Si la société doit être gouvernée avec l’intérêt commun comme objectif cardinal; alors seule la volonté générale peut diriger les forces de l’Etat. Notre plan de sortie de crise est à ce jour la seule feuille de route crédible; pour rendre sa souveraineté au peuple congolais.»

Lire aussi RDC : les consultations annoncées rappellent bien celles du Maréchal Mobutu (Le Prof. Maindo décrypte l’adresse de Tshisekedi)

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.