Accès Humanitaire

Le député National Amato Bayubasire Mirindi, dit soutenir que la ville de Kinshasa soit isolée du reste du pays pour éviter une large propagation de cette maladie mortelle sur l’ensemble de la République Démocratique du Congo.

« Je soutiens ceux qui proposent que la ville province de Kinshasa soit isolée du reste du pays. Suspendre les vols nationaux, les bateaux et même les véhicules. N’accepter que les cargos et vols humanitaires à caractère alimentaire et sanitaire » dit Amato Bayubasire Mirindi à Laprunellerdc.info.

Cette position rejoint plusieurs autres appels des acteurs socio-politiques qui font pression depuis quelques jours pour que Kinshasa soit confinée et isolée du reste du pays alors que la ville a déjà enregistré à elle seule au moins 31 cas dont 2 décès. Ce dimanche dans la soirée, le Gouverneur du Haut-Katanga annonçait également 2 cas positifs dans son entité.

En attendant, l’élu de Walungu dans le Sud-Kivu a pris soins de commencer à sensibiliser les habitants de sa circonscription notamment sur les mesures d’hygiène à adopter afin de prévenir la pandémie.

« C’est pourquoi, je vous demande tous, s’il vous plait, de respecter, chacun où il vit les mesures prises par les autorités du pays. Dans l’amour avec lequel nous vivons toujours, que cela ne soit pas une occasion pour les commerçants de hausser les prix des denrées alimentaires et autres produits nécessaires pour cette période. Que celui qui a peu partage avec son voisin », a-t-il appelé dans un message écrit en « mashi » la langue de sa circonscription électorale.

Pour rappel, le Professeur Bily Bolakonga, Spécialiste en Gestion des Risques Naturels de l’Université de Liège, Professeur à l’IFA Yangambi et Recteur de l’Université Mariste du Congo à Kisangani a appelé à considérer le confinement de Kinshasa comme une mesure urgente qui ne devrait pas attendre.

«Quoi qu’il en soit, en considérant la situation actuellement, j’estime que le confinement strict de Kinshasa assorti d’une interdiction de jonction aérienne et autre en provenance et vers cette ville (pour un minimum de 14 jours + 2) doit être considéré comme une mesure urgente qui ne devrait, en aucun temps attendre (avec comme préalable rapide un approvisionnement stratégique en denrées alimentaires et produits de première nécessité). En effet, Kinshasa est encore la seule  ville du pays – en attendant d’éventuelles confirmations d’ailleurs – à compter des contaminés. Elle est aussi la seule à procéder à des examens de laboratoire mais accuse une grave incapacité à gérer correctement la crise; que dire des autres contrées du pays? », alerte le recteur de l’Université Mariste du Congo à Kisangani.

Pour l’instant, les autorités politiques n’ont pas encore répondu à ces demandes incessantes. 

Jean-Luc M.

Partager.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.