Accès Humanitaire

Eteni Longondo, Ministre de la santé en RDC, annonce que le gouvernement congolais s’apprête à vacciner la population contre la pandémie du coronavirus, dont les nouvelles contaminations sont en hausse depuis le mois dernier.

Lors d’une conférence de presse ce vendredi 5 février, il a fustigé le non-respect des mesures barrières édictées, par la majorité de la population; qui le laisse plus, selon lui, le choix au Gouvernement.

«Il faut respecter les mesures que prennent les autorités. Parce que la population ne veut pas respecter les gestes barrières, le seul moyen qui reste c’est le vaccin. Nous, en tant que gouvernement, sommes en train d’étudier tous ces vaccins parce qu’on ne veut pas ramener au pays les vaccins qui posent problème. Je crois que nous avons une idée par rapport au vaccin qui peut nous aider ici en RDC», dit le Ministre.

Selon Eteni Longondo, à un moment donné, il faut que la population soit préparée à recevoir le vaccin.

«Il faudrait que la population puisse comprendre que le vaccin à un moment donné nous allons l’utiliser ici; pour empêcher la contamination et le cas de décès de cette maladie,» dit-il.

Cette déclaration du Ministre arrive alors que ce vendredi 5 février 2021; le programme COVAX a annoncé le premier groupe de pays qui recevront des vaccins Covid-19, parmi lesquels la RDC.

L’initiative mondiale visant à garantir un accès rapide et équitable aux vaccins contre la COVID-19 à tous les pays; en collaboration avec l’OMS, devrait fournir 2 milliards de doses d’ici la fin de l’année; dont 1,3 milliard à 92 pays à faible revenu.

6.948.000 doses du vaccin développé par Astra Zeneca/Oxford University seront livrées à la RDC. Le gouvernement congolais doit cependant; élaborer tout d’abord un plan national de déploiement et de vaccination; démontrant que le pays est prêt à recevoir des vaccins.

Museza Cikuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.