Accès Humanitaire

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile du Sud-Kivu (NDSCI) dénonce avec force l’exploitation des enfants mineurs dans la campagne électorale dans la ville de Bukavu par certains candidats.

Cette situation s’observe, selon cette structure citoyenne, depuis le début de la campagne électorale sous l’œil impuissant des autorités politico-administratives. Plusieurs enfants dont l’âge varie entre 8 et 13 ans sont dans les quartiers généraux de campagne des candidats bien qu’interdit par la loi.

Selon le porte-parole de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile du Sud-Kivu, des enfants se promènent avec des mégaphones, des amplificateurs, des photos, affiches autres instruments des candidats en train de sillonner la ville pour battre campagne en  faveur des candidats.

Lire aussi: Campagne électorale : Bukavu en attente du candidat Félix Tshisekedi ( N°20)

« Nous sommes vraiment étonnés et désolés de voir des enfants mineurs, dont l’âge varie entre 8 et 13 dans différentes communes voire même dans les territoires, exploités par des candidats. Les uns ont en leur possession des mégaphones, des photos des candidats, … et pourtant interdit par les lois du pays. Toute cette situation constitue un danger pour ces enfants surtout pendant cette période scolaire. Nous comme la NDSCI, nous ne pouvons pas nous taire. C’est pour cette fin que nous dénonçons avec la dernière énergie ces genres de pratiques qui ne sont pas licites » a indiqué Wilfried Habamungu.

Par ailleurs, l’éducation des enfants étant un facteur combien capital et primordial, ils seraient en train de dévier le chemin de l’école pour des fins politiques des candidats nationaux, provinciaux et municipaux.

« Ces temps-ci, il y a ceux-là qui ne se rendent plus à l’école ; d’autres accusent un grand retard et certains sont en voie d’abandonner même le chemin de l’école. Ils sortent de la maison disant qu’ils s’y rendent mais en vérité ils courent derrière les députés pour y tirer des sous. Cette pratique impacte négativement sur l’éducation des enfants. Nous demandons à tous les parents de bien surveiller leurs enfants en cette période » Conclu-t-il.

Lire aussi: Campagne électorale : à Bukavu, des affiches de certains candidats enlevées et remplacées par des affiches d’autres candidats

La NDSCI interpelle la conscience des candidats qui seraient en train d’exploiter ces enfants mineurs.

Cette structure de défense des droits de l’Homme exige l’application des mesures sévères à tous ceux qui seront attrapés en flagrance.

Aux parents, d’être vigilants, d’interpeller et surveiller pleinement leurs enfants et aux habitants de garder un sens de responsabilité pendant ce temps chaud de la campagne électorale.

 Suzanne Baleke
Partager.

Un commentaire

  1. Pingback: Bukavu : fin de la campagne électorale, on peut enfin respirer ! - La Prunelle RDC

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.