Accès Humanitaire

Le Professeur Arnold Nyaluma a confirmé sa plainte contre Edouard Ilunga Mutombo Dibwe, ce mercredi 22 juillet 2020; au palais de Justice de Bukavu.

Selon son Avocat, Me Justin Bahirwe, la plainte avait été déposée depuis le 26 juin dernier.

Celui-ci rappelle qu’en date du 20 juin dernier, l’incriminé avait publié un audio; dans lequel il affirmait que son client, le professeur Arnold Nyaluma, ferait partie d’un groupe de gens; qui se sont réunis pour tuer des kasaïens. Ce, après le verdict dans l’affaire de Vital Kamerhe.

Justin Bahirwe indique son client s’est senti préjudicié, sa famille aussi. Celui- ci veut que la justice fasse son travail, et qu’il soit restauré dans ses droits, dans ce procès qu’il veut être pédagogique.

«Nous avons remis tous les éléments essentiels, dont les messages audio incriminés; le communiqué du Gouverneur, les messages audio d’autres personnalités qui avaient été cités; et le message de pardon de monsieur Dibwe.» dit-il à Laprunellerdc.info.

Lire aussi Bukavu : associé à un projet tribaliste, le Professeur Arnold Nyaluma va en justice

L’avocat du professeur Nyaluma dans cette affaire dit être confiant. Il explique qu’après la publication de ce message audio; ce président fédéral d’une aile de l’UDPS au Sud-Kivu avait dit qu’il a été victime de cybercriminalité.

Mais quelques jours après, Justin Bahirwe dit avoir suivi une vidéo; qui a circulé dans tous les médias, dans laquelle monsieur Mutombo Dibwe a encore demandé pardon. «Il a reconnu les faits devant le Gouverneur de province. soutient-il.

Celui-ci souhaite que le Procureur général instruise solennellement cette plainte; et que le juge soit saisi, pour qu’une audience puisse être organisée; et qu’à la suite Monsieur Edouard Ilunga puisse expliquer ses motivations.

Le professeur Arnold Nyaluma enseigne le Droit à l’Université Catholique de Bukavu. Il est également avocat à la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples. Avant le dépôt de sa plainte, il avait indiqué à Laprunellerdc.info que sa volonté n’est pas qu’un homme aille en prison; mais plutôt savoir quelles sont les intentions réelles qu’il y a derrière une telle démarche.

Museza Cikuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.