Accès Humanitaire

A Bukavu, au moins 22 policiers ont été retirés de l’unité de la Police de Circulation routière (PCR). C’est le Chef de la Police au Sud-Kivu qui l’annonce le 4 avril dernier. Il justifie la mesure par le souci de réduire les effectifs des éléments de la Police routière sur différents axes de la ville de Bukavu.

Ces 22 policiers viennent d’être affectés dans d’autres services au sein de cette même structure.

Réunis  au stade de la Concorde de Kadutu, les policiers de la ville ont été interpellés sur différents sujets qui les concernent, entre autres les tracasseries dont sont victimes les chauffeurs.

Lire aussi: Sud-Kivu : installation de la plateforme politique « PCR »

Ceux- ci se plaignent depuis un certain temps de la présence exagérée des éléments de la police roulage sur différents axes. C’est le cas des coins chaud de Bukavu comme: Kamagema avec 5 roulages, Chez Ishega avec 7 éléments, dix éléments au monument Essence Major Vangu, deux postes sur le rondpoint avec plus ou moins 7 à 10 roulages,

Par ailleurs, 7 policiers de roulage sont visibles au marché de Nguba, 5 à Cap Nguba, 12 à Nyawera, 8 à « Feux Rouges », feu rouge.

La « Place de l’Indépendance » dispose de sa part 4 postes, 3, sur Industriel 3 à la Chappelle Labotte 4 à Cahi, même nombre au Beach Muhanz, 2 à Ciriri  et sans compter ceux qui circulent à motos.

Lire aussi: Uvira: la PCR régule le nombre des passagers dans des engins de transport en commun

C’est dans cette optique que le Général vient de répondre à la demande des conducteurs des motos, taxis, bus et véhicules privés qui ne retrouvent plus la quiétude dans leur travail quotidien.

Ces 22 policiers sont affectés dans d’autres services de la police pour d’autres fins. La question qui reste à savoir est la réaction des conducteurs après cette décision du général.

Notons que suite à cet état des choses, les conducteurs ont décrété depuis ce 9 avril, 3 journées sans transport dans la ville de Bukavu, pour dénoncer les tracasseries dont ils sont victimes de la part des services de la PCR.

Vinciane Ntabala

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.