Accès Humanitaire

Environ 150 étudiants de la ville de Bukavu au Sud-Kivu, viennent d’échanger ce samedi 11 mars  avec la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), sur le processus électoral. C’était lors d’une conférence organisée par le Collectif Simama Congo (COSIC), dans le cadre de son projet d’éducation civique et électorale.

Néné Bitu, Coordinatrice de COSIC indique que son organisation a voulu organiser cette activité avec les jeunes parce qu’ils sont souvent utilisés dans les actes de vandalisme au cours du processus électoral. Il était question de discuter sur les grandes dates du processus électoral, l’enrôlement des électeurs et les innovations de la loi électorale.

« Nous avons organisé cette activité avec le Secrétaire Exécutif de la CENI pour qu’il parle aux jeunes du processus électoral, des grandes date du calendrier électoral mais aussi du rôle qu’ils doivent jouer pour avoir un processus apaisé et inclusif. Souvent on recourt aux jeunes pour poser des actes de vandalisme de la violence, ils sont aussi exploiter dans la campagne électorale en oubliant que eux aussi peuvent postuler et gérer les communes, la mairie, les territoires… Parce qu’ils en ont les droits » indique-t-elle.

Pour ces jeunes, cette séance est tombée à point nommé. Ils affirment qu’ils ont appris beaucoup auprès du Secrétaire exécutif provincial de la CENI.

« Nous avons découvert beaucoup de choses que nous ne connaissions pas avant. Moi par exemple, je ne connaissais pas les innovations de la loi électorale » déclare Sifa Lydie, étudiante.

De sa part, le Secrétaire Exécutif provincial de la CENI, Gaudens Maheshe pense que cette séance était opportune pour ces jeunes étudiants.

«Nous avons parlé avec les étudiants du de la cartographie opérationnelle, de la révision du fichier électoral, de l’enrôlement des électeurs car nous sommes dans la révision du fichier électoral. Ce que nous présentons aujourd’hui c’est le fruit d’une longue haleine dont les formations, le recrutement des agents…les étudiants ont été satisfaits de notre discussion,» se réjouit le SEP.

Cette séance intervient après une autre organisée par COSIC, afin de susciter les jeunes et les personnes marginalisées à s’approprier le processus électoral. Elle s’est tenue dans la salle Concordia en commune d’Ibanda.

Claudine Kitumaini

Share.

Un commentaire

  1. Pingback: Bukavu : des acteurs sociaux formés sur le processus électoral par le « Collectif Simama Congo » (COSIC) - La Prunelle RDC

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.