Accès Humanitaire

Le phénomène Kidnapping des civils n’a pas encore dit son dernier mot dans la chefferie de Bashu, en territoire de Beni, au Nord-Kivu.

Pour preuve deux civils vivants dans cette partie demeurent en captivité plus de trois jours maintenant.

D’après Moise Paluku Kipitulu, président de la Nouvelle société civile congolaise dans cette chefferie; l’une des victime a été pris en otage par des inconnus dans sa résidence située dans le village Kasitu; groupement Malio, le 4 février 2021, dernier.

La même source explique qu’il s’agit d’une personne de troisième âge dont le nom ne nous a pas été révélé; qui répond plus à l’appel, après son enlèvement par ces inconnu porteurs d’armes à feu et blanches.

La deuxième victime a été prise en otage par des inconnus armés dans son champs situé dans le groupement Isale Bulambo; depuis le 05 février 2021. Dès lors, celle-ci ne fait plus signe de vie regrette Moise Kipitulu.

L’activiste des droits de l’homme indique que plusieurs tentatives de retrouver morts où vivants, ces civils pris en otage se sont jusqu’ici révélées vaines; surtout que les ravisseurs n’ont rien revendiqué en terme de rançon.

«Les autorités sécuritaires doivent démontrer leur implication pour retrouver ces compatriotes vivants et sans conditions », souhaite, Moise Kipitulu Paluku.

Notons que les cas d’enlèvement sont devenus reçurents dans la chefferie de Bashu.

Plusieurs civils ont déjà été pris en otage par des hommes aux identités opaques.

Les victimes sont souvent relâchées après payement d’une somme d’argent exigée par les ravisseurs.

Certaines sont même exécutées par des ravisseurs.

Roger Kambale, à Lubero

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.