Accès Humanitaire

L‘insécurité devient de plus en plus monnaie courante dans la chefferie de Bashu, en territoire de Beni au Nord-Kivu. D’après nos sources sur place, un militaire des FARDC a été tué par des hommes armés non encore identifiés; la nuit de mercredi 21 à ce jeudi 22 octobre 2020.

Selon Moïse Kiputulu, Coordonnateur de la Nouvelle Société Civile Congolaise dans cette entité; le fait s’est à Kavasewa, dans le groupement Isale Kasongwere. Il soutient que le militaire était en provenance d’une structure sanitaire de la place pour des soins; avant d’être achevé par ses bourreaux, qui ont également emporté son arme.

Cet incident est survenu après celui des deux civils qui ont subi une attaque, la nuit du mardi au mercredi 21 octobre. L’une des victimes a succombé de ses blessures ; pendant que l’autre poursuit des soins dans une structure sanitaire de la place.

Moïse Kiputulu ajoute que peu avant ces cas de meurtre, 3 autres civils ont été pris en otage par des inconnus armés à Kanyavuyiri, samedi dernier.

Lire aussi Beni: au moins 7 personnes tuées par des rebelles ougandais ADF à Mbilali

La Nouvelle Société Civile Congolaise dans la contrée appelle la population à collaborer avec les services de sécurité afin de contribuer à l’éradication de l’insécurité dans la contrée.

Elle demande également aux autorités politico-militaires de prendre des nouvelles mesures; pour la sécurisation des civils et leur biens dans la chefferie de Bashu.

Roger Kakulirahi, depuis Beni

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.