Accès Humanitaire

Le mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA) appelle le pouvoir de Kinshasa à rompre les relations diplomatiques avec le Rwanda, jusqu’à nouvel.

La Lucha est motivée par la « gravité » de la déclaration officielle des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, quant au soutien du Rwanda aux combattants du M23, qui ont attaqué plusieurs positions militaires en territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu.

Dans une communication rendue publique mardi 29 mars, la Lucha se dit préoccupée par la résurgence du M23 dans les collines de Tchanzu et Runyonyi en groupement Jomba.

Selon la Lucha, cette résurgence des combattants du M23 révèle « l’inefficacité  et la dangerosité » de la politique du régime Kabila, et aujourd’hui de Félix Tshisekedi.

Lire aussi: Disparition d’un hélicoptère de la Monusco à Rutshuru : le M23 a réagi

Pour ce faire, la Lucha exige l’expulsion de l’ambassadeur accrédité en RDC, Vincent Karega.

Ce mouvement pro-démocratie déclare soutenir les Forces Armées de la RDC, et exige qu’elles « cessent d’être utilisées à des fins de propagande politique » par Kinshasa.

La Lucha appelle le Président Félix Tshisekedi à mettre fin à l’état de siège qui selon elle, continue de « distraire l’armée » de sa mission véritable, au profit de « l’affairisme » et des questions politiques, économiques du pays.

Lire aussi: Attaque du M23 à Rutshuru : le Rwanda nie toute implication de son armée

Ce mouvement citoyen exige également la relance des mandats d’arrêt, et émettre une notice Interpol contre les officiers et les responsables du M23, suspectés de crimes de guerre.

La Lucha estime que Tshisekedi devrait saisir officiellement le Conseil de sécurité de l’ONU en vue de la création d’un Tribunal pénal international ou d’un mécanisme internationalisé équivalent, pour juger les principaux auteurs « congolais et étrangers » des crimes commis sur le sol de la RDC.

Magloire Tsongo depuis Goma

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.