Accès Humanitaire

L’ONG international « Journalists for Human Rights » (JHR), salue à son tour l’arrestation du chef de guerre, Roger Lumbala;  espère que cela est un début des poursuites de tous les auteurs des crimes commis en RDC. 

A travers un communiqué, le bureau JHR en République Démocratique du Congo estime que l’interpellation de Roger Lumbala constitue une réponse à leur appel de lutter contre l’impunité lancé; et permet aux victimes de croire à une possible réparation.

« JHR espère que cette première interpellation n’est qu’un début des poursuites contre tous les auteurs des crimes comis en RDC. Nous estimons que l’interpellation de Roger Lumbala constitue une réponse à cet appel et permet aux victimes de croire qu’il y a lieu d’espérer d’obtenir réparation » lit-on dans ce communiqué. 

Cette structure  de  défense des droits de l’homme se joint donc au combat d’autres personnalités à l’instar du Dr Denis Mukwege, des ONG des droits de l’homme et autres institutions internationales; pour l’application des recommandations du Rapport Mapping de l’ONU et l’instauration d’un tribunal pénal international pour le Congo.

Pour rappel, Roger Lumbala a été arrêté en pleine rue à Paris le 29 décembre 2020 par l’Office central de lutte contre l’humanité (OCLCH) et mis en examen le 02 janvier pour « participation à un groupement formé en vue de la préparation de crimes contre l’humanité ».

Abiud Olinde

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.