Accès Humanitaire

La ville de Bukavu et les territoires de la province du Sud-Kivu ont tourné au ralenti ce mardi 14 février 2023. Boutiques, magasins et banques sont restés fermés toute la journée à Bukavu, en réponse à l’appel de la Société Civile Forces Vives du Sud-Kivu qui a appelé à une province morte pour dénoncer l’agression rwandaise à travers les rebelles du M23, en disant « Non » au plan de balkanisation de la RDC.

Déjà le matin, les écoles ont renvoyé les élèves qui se sont présentés. Le transport en commun est au ralenti. Pas des taxis bus ou voiture comme à l’accoutumée. Les quelques personnes qui veulent se rendre dans leurs lieux de travail sont obligées de faire des kilomètres à pied.

Les stations-services sont également restées fermées. Dans les grands marchés de la ville comme celui de Kadutu, Nyawera, Chez Muhanzi, feu-rouge et Nguba ; on y observe une timidité. Les quelques commerçants qui s’y sont déployés sont restés immobilisés devant leurs stands.

Dans certains coins chauds de la ville, l’on a rapporté des manifestations spontanées. Vers Essence-Major Vangu par exemple, quelques jeunes ont brûlé des pneus.

Dans la journée, des dizaines de jeunes se sont rendus à la frontière Ruzizi 2 vers Gyamba où ils ont entonné des chansons hostiles au régime de Kigali et réaffirmant l’unité du Pays et la victoire certaine des FARDC dans cette guerre. Ici aussi, une intervention de la police a été nécessaire pour éviter tout dégât.

Même situation à Nguba, vers feu-vert, om des jeunes manifestants ont été dispersés par la Police y déployée, ainsi qu’à la place Muzihirwa et à la place de l’indépendance où des jeunes ont mis des barricades pour empêcher la circulation des véhicules.

 A Labotte, non loin de la boutique Canal Plus, Feu Rouge et vers l’Assemblée Provinciale, des jeunes manifestants s’en sont pris aux véhicules qui tentaient de circuler. Ces derniers disent exprimer leur mécontentement face à la passivité de la force régionale de l’EAC vis-à-vis des rebelles du M23.

Dans la commune de Bagira, on signale également des manifestations spontanées des habitants contre la force régionale de l’EAC. La police y est intervenue pour rétablir l’ordre.

Dans un message de « remerciement » rendu public dans l’après-midi, les organisateurs de cette journée ont salué la « bravoure et le sursaut patriotique » dont a fait preuve la population du Sud-Kivu, en répondant « à 98% » à cet appel.

https://twitter.com/JCKijana/status/1625523762052362241?s=20&t=yU4324Bua1T8_VVyHvAd_w

Dans ce communiqué, Adrien Zawadi, Président du Bureau de Coordination et Jean Chrysostome Kijana, Président de la NDSCI, affirment que les actions citoyennes de « grande envergure » dans le cadre de la résistance populaire décrétée depuis le 1er février 2023 vont se poursuivre, de manière « permanente ».

Bertin Bulonza et Lydie Babone

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.