Accès Humanitaire

Les activités socio-économiques restent paralysées depuis la matinée de ce mardi 1er juin 2021 à Luvungi; dans le groupement d’Itara en territoire d’Uvira au Sud de la province du Sud-Kivu.

Des habitants en colères barricadent la route nationale N°5 pour dénoncer l’assassinat de M. Yengayenga, Président de l’Associations des conducteurs de moto; froidement abattu par un présumé militaire, la nuit de lundi à ce mardi 1er juin vers 22 heures.

« Un militaire de l’armée régulière a tiré sur deux personnes, dont le Président des motocyclistes de Luvungi, M. Yengayenga; qui est décédé sur le champ, et Mr Faradja, responsable du bistrot Village de Prince; lui est sorti grièvement blessé par balles. Ces deux personnes se trouvaient dans ce bistrot lorsque cet élément des forces de l’ordre a surgi et tiré sans aucun motif et s’en est allé » dit une ONGDH locale.

Face à cette insécurité qui prend de l’ampleur dans la plaine de la Ruzizi; et des tueries des innocents par des éléments des forces armées et de la Police; des habitants de cette contrée sont descendus dans la rue pour exprimer leur ras-le-bol.

« Aucune circulation des enjeux roulant n’est autorisée par des manifestants en colère. La RN5 reste toujours bloquée et chaque habitant est sommé d’amener une pierre afin de traverser la barrière, » dit un habitant sur place.

Des manifestants promettent de poursuivre leur mouvement jusqu’au retour de la sécurité à Luvungi et ses environs. Ils plaident également pour la mutation de certains éléments des FARDC qui ont déjà passé plus d’une année dans leur milieu.

Pour l’appel, l’assassinat de Mr Yengayenga est le 3ème cas de ce genre à être enregistré dans cette partie de la province du Sud-Kivu au cours de ce mois de mai 2021. C’est après celui d’un jeune garçon de 18 ans révolus, tué à Kiliba par un militaire; et un défenseur judiciaire également tué à Mulogwe par un officier des FARDC.

Mais cette fois, l’Armée a tenu à préciser qu’il ne s’agit pas d’un militaire. Selon le Capitaine Dieudonné Kasereka, Porte-parole des FARDC dans la partie sud Sud-Kivu, on ne peut pas assimiler tout porteur d’arme aux éléments de l’Armée.

«Des hommes armés non autrement identifiés ont surgi dans le bistrot Village de Prince à Luvungi; et ont tiré à bout portant sur les victimes avant de prendre fuite. Tout serait parti de la discussion et bagarre entre ces victimes et les présumés bourreaux; qui sont sortis dehors récupérer l’arme et tirer. Le règlement de compte serait à la base de ce énième assassinat ciblé. Les enquêtes sont en cours, le service spécialisé de l’armée est sur la bonne voie,» dit-il dans un Communiqué.

Abdallah Mapenzi

Share.

Un commentaire

  1. Pingback: Uvira : retour au calme après une matinée agitée ce jeudi à Luvungi - La Prunelle RDC

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.