Accès Humanitaire

Les partis politiques membres du regroupement Front Commun pour le Congo (FCC), ont organisé une marche dans la ville de Bukavu, en province du Sud-Kivu ce mardi.

Selon les animateurs de cette plateforme politique en province du Sud-Kivu, l’objectif de cette marche était de soutenir les institutions du pays.

Dans leur mémorandum adressé au président de la République, via le Gouverneur de province du Sud-Kivu, les partis membres du FCC ont indiqué suivre de près la situation politique du pays et veulent voir certaines questions trouver une issue favorable.

 » Suivons de près la situation qui prévaut au pays. Constatant la détérioration du climat politique, des conditions de vie sociale, de la sécurité, du tissus économique, marchons ce jour pour dire que nous soutenons les institutions de la République et la coalition au pouvoir. Disons non à la violation de la constitution, disons aussi oui aux institutions et au respect entre les institutions. Condamnons la violation des installations des institutions et encourageons la poursuite des débats démocratiques au sein et non dans la rue. » a indiqué le FCC Sud-Kivu.

L’autre aspect évoqué dans cette marche du FCC, c’est l’organisation des élections en 2023. Pour le FCC, toute tentative de retardement des élections en 2023, doit être abandonnée.

 » Mettons en garde contre toute initiative tendant au glissement et exigeons l’organisation des élections en 2023. » a indiqué Safari Mugaruka, coordonnateur provincial du FCC au Sud-Kivu.

Pour ce qui concerne l’insécurité vécue ce dernier temps dans la province du Sud-Kivu, le FCC, a condamné cette situation et a interpellé les autorités de la RDC, pour le retour de la paix au pays en général et au Sud-Kivu en particulier.

 » Disons non à la présence des groupes armés locaux et étrangers sur le territoire national en général et la province du Sud-Kivu en particulier. Condamnons les tueries des civiles et massacre des populations devenu récurent dans les territoires de la province du Sud-Kivu, entre autres Kipupu et Sange. » ajoute le FCC.

Le FCC a saisi cette occasion pour faire un appel à la cohabitation pacifique entre les communautés qui habitent dans les zones affectées par les conflits. 

Bertin Bulonza

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.