Accès Humanitaire

L’ancien député provincial du Sud-Kivu, Théophile Habamungu Mirindi dénonce « l’acharnement » dont il serait victime de la part d’un groupe d’inconnus qui selon lui,  véhiculent des correspondances dans le cadre  de discréditer son honneur  et mettre en cause son futur politique.

A travers un communiqué de presse signé ce vendredi 26 juin 2020, Habamungu Mirindi fait savoir que depuis un certain temps, un réseau des personnes qu’il juge  »malveillant » travaille dans le but de saper non seulement sa personnalité mais aussi mettre en cause ses perspectives d’avenir. 

 »Un réseau des personnes malveillantes, douées de mauvaise intention seraient en train de faire circuler des correspondances signées sournoisement an nom d’un groupe incivique pour discréditer mon honneur saper ma dignité et mettre en cause mes perspectives d’avenir et mon futur politique. » fait-il savoir. 

Il invite ainsi le Gouverneur de province de le sécuriser, avec ses proches, surtout ceux qui vivent en groupement de Kalonge.

Habamungu Mirindi invite aussi les autorités provinciales à diligenter des enquêtes en sondant méticuleusement les antécédents judiciaires, politiques, fonciers et coutumiers avec une attention particulière en ce qui concerne particulièrement les différends au sein du groupement de Kalonge et leurs liens avec la direction de la chefferie de Bahavu. 

Il souhaite que les organisations de défense des droits de l’homme et autres internationales observent le déroulement de ces enquêtes.

Ancien député provincial, Théophile Habamungu Mirindi a été récemment arrêté pendant plusieurs jours puis relâché. Pour l’instant, rien n’a encore été communiqué par rapport à son dossier alors que des sources militaires évoquaient évoquaient un soutien aux miliciens armés. Des allégations rejetées par son entourage. 

Irenge Bagenda Ibag

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.