Accès Humanitaire

Les Forces Vives de la Société Civile du Sud-Kivu annoncent la tenue d’une marche pacifique ce mercredi 1er février 2023 à Bukavu, à partir de partir 9 heures 30. Dans une lettre adressée au Maire de Bukavu, ces structures citoyennes indiquent que cette manifestation vise à lever contre la balkanisation de la République Démocratique du Congo.

La Société Civile dit également avoir l’intention de dénoncer la passivité de la force régionale de l’EAC, déployée depuis un temps dans les provinces de l’Est du pays dans le but d’appuyer les FARDC à mettre fin à l’activisme des groupes armés.

«L’objet principal de cette méga marche citoyenne et patriotique est d’exprimer publiquement à la communauté internationale que nous refusons la balkanisation de notre pays et dénoncer la passivité de la force régionale de l’EAC qui permet aux terroristes du M23 d’occuper à ces jours plus de terrain qu’il n’en avait avant l’arrivée de cette fameuse force. Il sera aussi question de dire clairement au Rwanda que les congolais en ont marre de leurs aventures guerrières meurtrières sur le sol congolais et qu’ils ne le lui laisseront plus faire comme par le passée,» indique cette lettre signée par Adrien Zawadi, Président du BCSC et Jean Chrysostome Kijana, Président de la NDSCI.

Dans cette correspondance, la Société Civile indique que ladite marche aura 4 itinéraires selon les axes de la ville, avec comme point de chute la Place de l’indépendance où une grande tribune d’expression populaire sera tenue.

«Axe Ihanda: point de départ Place Munzihirwa & Nyawera vers la Place de l’indépendance. Axe Essence-Panzi: Point de départ Major Vangu – Route d’Uvira Place de l’indépendance. Axe Kadutu Point de départ : Rond-point Carrefour- Lycée Wima-Place de l’indépendance. Axe Bagira/Kalegera/Brasserie: Point de départ Bralima Hôpital Général de Bukavu – Place de l’indépendance,» indique la Société Civile.

Ces structures indiquent qu’après la marche, une délégation de 30 personnes se dirigera à la Monusco pour déposer un mémorandum adressé à la communauté internationale.

Tout en garantissant du caractère pacifique de cette manifestation, la Société Civile appelle l’autorité urbaine à prendre toutes les dispositions afin de sécuriser cette action de portée « générale », en ce temps où le pays est « sérieusement menacé ».

Depuis la semaine dernière, les affrontements entre les rebelles du M23 et les Forces Armées congolaises se sont intensifiées dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu. A l’issue d’intenses combats, ces rebelles soutenus par le Rwanda ont pris le contrôle de la cité de Kitshanga, alors qu’ils occupent déjà plusieurs autres entités du territoire de Rutshuru, notamment Kiwanja et Bunagana.

Museza Cikuru

Share.

Un commentaire

  1. Pingback: Guerre du M23 : La Société Civile du Sud-Kivu dénonce la « distraction totale » du Gouvernement congolais

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.