Accès Humanitaire

L’organisation Justice pour Tous a organisé ce vendredi 2 décembre, une conférence annuelle d’évaluation de la gouvernance manière au Sud-Kivu.

Cette évaluation qui cadre avec les activités de cette organisation dans le cadre du projet de renforcement du système de taxation minière en RDC, visait à comprendre les défis que les acteurs ont connus, et comment ils ont réussi à les relever dans ce secteur.

Erick Mikalano, membre de Justice pour Tous, affirme qu’au cours de cette année, les actions de la Société Civile à un certain niveau, ont répondu aux besoins de la gouvernance minière.

Selon lui, les défis restent énormes sur le plan légal et dans les pratiques quotidiennes. «Nous nous trouvons dans une zone où plusieurs opérateurs arrivent, dont vous ne connaissez pas le statut, ils sont qui et ils font quoi exactement. Et des actions et plaidoyers qui ont été menés par les acteurs de la Société Civile, malheureusement, jusqu’à présent, n’ont pas trouvé gain de cause,» renseigne-t-il.

Celui-ci regrette de constater qu’en plus de ces défis, les Gouvernants ne contraignent pas les opérateurs miniers à respecter la législation minière.

Erick Mikalano appelle le Gouvernement à poursuivre la vulgarisation des textes régissant le secteur minier, notamment le code minier de la République Démocratique du Congo.

Trésor Wilondja

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.