Accès Humanitaire

    « La paix est la clé de tout développement. Les infrastructures de transport pourraient également nous permettre de travailler et de circuler dans tout le pays sans entraves. S’il réussit à relier les coins et recoins du pays ou de la Province du Sud-Kivu, il sera mon modèle politique. Mais les besoins sont tellement énormes que je ne crois pas qu’il puisse réaliser les promesses données ».

    Des jeunes congolais disent attendre du Chef de l’Etat réélu la réalisation de différentes promesses faites aux congolais au cours de ce deuxième quinquennat. 

    Lire aussi : Investiture de Félix Tshisekedi : l’invitation adressée à Joseph Kabila fait polémique

    La Prunelle RDC a rencontré certains jeunes ce vendredi 19 Janvier 2024 à la veille de l’investiture du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

    Félix-Tshisekedi, le président de la République réélu à l’issue des élections du 20 décembre dernier sera investi ce samedi 20 Janvier. Déjà des jeunes attendent l’amélioration de la situation sociale, sécuritaire. Ils attendent également la création d’emplois pour les jeunes congolais.

    D’autres pensent que les jeunes devraient se lever au cours de ce mandat pour réclamer leurs droits.

     « Je serai curieux de l’écouter promettre encore une fois mais l’essentiel pour moi sera le rétablissement de la sécurité à l’est du pays. Tant que la sécurité ne sera pas rétablie, Tshisekedi ne sera pas un bon Président pour moi », dit Anaclet, un jeune étudiant de Bukavu.

    L’investiture de Félix-Antoine Tshisekedi survient dans un contexte tendu entre le pouvoir et les opposants. Les opposants qui dénoncent des élections « frauduleuses » ne cessent d’appeler à des actions pacifiques contre le pouvoir de Kinshasa.

    Des opposants congolais appellent à des manifestations sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo ce 20 Janvier 2024, le jour de l’investiture du Président Tshisekedi, nouvellement réélu pour second mandat.

    Moïse Katumbi, Martin Fayulu ou encore Floribert Anzuluni continuent de contester les résultats des dernières élections tenues le 20 décembre 2024 en RDC. Des élections entachées de la fraude à plusieurs niveaux, selon plusieurs acteurs sociaux et politiques.

    Pour Shukuru, étudiante en Droit à l’UOB, Tshisekedi doit savoir rétablir la confiance entre congolais. Il doit promouvoir le vivre ensemble.

    « On voit qu’il a été mal élu parce que tout le monde dénonce les fraudes électorales. Depuis plusieurs années, les congolais sont divisés et le Président semble avoir pris position en faveur de certains contre d’autres. J’attends qu’il soit notre président à tous au cours de ses cinq prochaines années. Pas de tribalisme dans les nominations, pas de favoritisme pour certains et de l’exclusion pour d’autres ».

    Ce samedi, Félix Tshisekedi attend également plusieurs délégations étrangères au premier rang desquelles, les Etats-Unis d’Amérique.

    Plusieurs Chefs d’Etats ont déjà aussi annoncé leur arrivée à Kinshasa pour cette prestation de serment.

    Gentil, 30 ans et jeune du Quartier Nyalukemba dit ne rien attendre de ce nouveau quinquennat.

    « Il n’a rien fait et ne fera rien au cours des cinq prochaines années. Les caisses de l’Etat vont continuer à enrichir les plus riches et nous allons rester où nous sommes en train de pleurer. C’est pourquoi je n’ai voté pour personne le 20 décembre 2023. Avant on pouvait espérer parce qu’on savait qu’il voulait un second mandat, maintenant qu’il n’attend rien, il va juste faire pire », dit-il.

    De nombreux congolais attendent donc Tshisekedi au tournant pour son second mandat, espérant qu’il mette crée des emplois, notamment.

    « En tant que jeune, je ne demande que des conditions où je peux entreprendre et/ou avoir de l’emploi. Pendant les cinq dernières années, on n’a pas vu de changement et on espère qu’il va s’y mettre. Nous avons besoin de l’emploi et l’Etat doit être capable de nous donner de l’espoir », dit une jeune trentenaire rencontrée à la Place Mulamba de Bukavu.

    Il faut dire que la cérémonie d’investiture se tient à Kinshasa ce samedi.

    Les organisateurs de la cérémonie affirment avoir invité l’ancien Président Joseph Kabila. Joseph Kabila qui, on le sait a boycotté avec sa famille politique, les dernières élections générales.

    L’ancien Président n’a pas fait d’apparition publique depuis de nombreuses années.

    Jean-Luc M.

    Partager.

    Un commentaire

    1. Pingback: Tshisekedi a encore promis, va-t-il réaliser? (Les avis de Théodore Mseme et Richard Mwenyemali) - La Prunelle RDC

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.