Accès Humanitaire

Les rebelles du M23 ont officiellement quitté, vendredi 23 décembre 2022, les positions qu’ils occupaient dans le groupement de Kibumba, en territoire de Nyiragongo au Nord-Kivu.

Lors de la remise de cette zone aux forces de l’EAC, le Général-major Jeff Nyagah a insisté sur la libération de l’axe Goma-Rutshuru, pour permettre la circulation des populations civiles.

Les rebelles du M23 ont, par la suite, souligné que leur retrait de Kibumba s’inscrit dans le cadre de respect des recommandations issues du Mini-sommet de Luanda.

En réaction, le député provincial Jean-Paul Ngahangondi, émet des réserves quant à ce retrait des rebelles du M23 de leurs positions de Kibumba, En effet, l’élu du territoire de Béni se pose plusieurs questions sur le départ des rebelles et l’occupation du groupement de Kibumba par la force régionale de la communauté de l’Afrique de l’Est (EAC).

Il estime que le M23 et ses alliés ont désormais une République où ils seront libres, et deviennent des « seigneurs ». JP Ngahangondi regrette de voir que le mouvement du 23 continuera d’occuper certains postes de contrôle, au détriment de Kinshasa.

« Si la description y faite est celle-là, en réalité c’est une zone tampon qui vient d’être créée à Kibumba dans le territoire de Nyiragongo car le M23 cède cette zone à la force EAC au lieu de la céder à la force gouvernementale FARDC. De ce fait, nous n’y exerçons pas la souveraineté dès aujourd’hui. Mieux vaut être prudent et méfiant à cette aventure sans tête ni queue. Maintenant les M23 viennent d’avoir une petite République où ils peuvent vivre sans peur d’être attaqué par nos forces loyalistes venant de Goma. Il leur suffit d’obtenir la même chose sur l’axe Kahunga, Mabenga, Rwindi alors la boucle sera bouclée. C’est la création, c’est l’existence d’une entité autonome du M23 dans le Rutshuru allant de  Rugari jusqu’à Kiwanja et comprenant les groupements de Rugari, Gisigari, Bweza, Jomba, Busanza, Bukoma, Binza et contrôlant quatre postes douaniers du Nord-Kivu dont Bunagana, Kitagoma, Munyaga, Ishasha et la Route Nationale numéro 2 dont Goma-Butembo Beni Bunia Kisangani« , regrette-t-il.

En outre, JP Ngahangondi dit ne pas être d’accord avec la diplomatie de Félix Tshisekedi dans le conflit qui oppose la RDC au Rwanda. A l’en croire, la seule option qui peut convaincre les populations congolaises reste l’action militaire.

Il reste confiant que les FARDC engagés dans la traque des groupes armés locaux et étrangers, peuvent mettre fin à cette aventure du M23, et restaurer la paix dans cette partie.

Magloire Tsongo depuis Goma

Share.

Un commentaire

  1. Pingback: Retrait du M23 de Kibumba : Les FARDC parlent d’une stratégie pour occuper le territoire de Masisi

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.