Accès Humanitaire

La République démocratique du Congo devrait déposer une plainte contre le pays agresseur, le Rwanda. C’est ce que préconise l’Ambassadrice du royaume de Belgique en RDC alors que des graves crimes se commettent par les terroristes du M23 soutenus par le Rwanda à l’Est de la RDC.

Revenant sur la nécessité de retirer les troupes rwandaises à l’Est de la RDC et l’intangibilité des frontières internationales de la RDC, l’Ambassadrice de la Belgique rappelle que la justice peut également être un moyen de faire pression.

Lire aussi : RDC: Tshisekedi refuse d’expulser l’ambassadeur Karega, «nous avons demandé aux autorités de son pays de le recadrer»

« Une façon de faire pression, est que le Congo introduise une plainte auprès de la Cour Internationale de justice pour non-respect des frontières internationale », a dit Roxane de Bilderling, lors de son dernier passage à Goma (Nord-Kivu).

Les affrontements continuent de s’intensifier à l’Est de la République Démocratique du Congo et la Belgique comme d’autres pays occidentaux continuent d’appeler à une solution négociée.

« On ne se rend pas compte à quel point c’est urgent de changer la dynamique, ramener la paix. Je voulais aussi rassurer, Monsieur le Ministre, qu’il n’est absolument pas question de toucher aux frontières de ce pays. Quand on appelle à la négociation et à la médiation, c’est parce qu’il n’y aura pas que de solution militaire, il faut se mettre autour de la table et trouver une façon de rappeler à comprendre qu’on ne peut pas envoyer des troupes dans un autre pays ni soutenir les rebelles dans un pays voisin »,  fait savoir Roxane Bilderling.Ambassadrice de la Belgique

Par ailleurs, l’ambassadrice de la Métropole rappelle la nécessité de rétablir la gouvernance et l’autorité de l’Etat.

« Ce n’est pas tout, il faut aussi rétablir la gouvernance, l’autorité de l’Etat. Il faut que le pays soit à mesure de protéger sa population, et pour ça, il faut que tous ces acteurs se mettent à la table; on pense à la RDC et au Rwanda»,  conclut- elle

Notons que l’ambassadrice de la Belgique en RDC a condamné la présence des troupes Rwandaises sur le sol congolais. Elle demande d’ailleurs au Rwanda de retirer ses troupes sur le sol congolais et arrête son soutien aux terroristes du M23.

Mais pour de nombreux observateurs, la communauté internationale a du mal à prendre des mesures courageuses contre le Rwanda et préfère évoquer la question des FDLR pour ne pas assumer son rôle dans la crise à l’Est de la RDC.

Suzanne Baleke

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.