Accès Humanitaire

L‘ONG-DH Convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH/Irumu), craint une nouvelle « guerre ethnique » après le soulèvement de certains membres de la communauté «Banyabwisha» contre la tuerie de plus d’une cinquantaine des civils par des ADF, dans plusieurs entités de la chefferie Banyali-Tchabi, en territoire d’Irumu, la semaine en cours.

D’après nos sources, plus d’une trentaine d’autres civils ont été enlevés par des mêmes rebelles ADF, lors de ces différentes attaques survenue dans les villages de Belu, Payipayi et Katanga où les habitants «Banyabwisha» ont des vastes étendues de champs.

Selon la CRDH/Irumu, des membres de la communauté «Banyabwisha» accuse des membres des communautés locales notamment «Nyali», d’être en connivence avec les rebelles ADF, et Maï-maï pour les exterminer.

Lire aussi: Ituri: 58 morts en une semaine dans des massacres attribués à la milice CODECO

Christophe Munyanderu, explique que des membres de la communauté Banyabwisha ont même ce jeudi barricadé la route Boga Tchabi.

 Ces derniers se sont pris à certains habitants pour manifester leur colère.

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo sont intervenues pour arrêter le pire indique-t-il. Raison pour laquelle cette ONG craint une guerre ethnique dans cette partie. Elle appelle les autorités à vite agir.

Lire aussi:RDC: énième indignation du Dr Mukwege après les dernières tueries en Ituri

«Nous la CRDH/Irumu, sommes entrain de craindre que cette situation créé une guerre tribale car les Banyabwisha, accusent d’autres communautés d’être des collaborateurs des ADF et Maï-maï, pour les exterminer. Nous pensons que cette situation risque vraiment de créer une guerre ethnique. Nous appelons les autorités à vite agir pour résoudre ce problème. Nous appelons les différentes communautés à l’apaisement et à l’unité pour qu’ensemble nous puissions combattre la rébellion ougandaise qui nous attaque depuis plusieurs jours maintenant », déclare Christophe Munyanderu, à Laprunellerdc.info.

Roger Kakulirahi, depuis Beni

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.