Accès Humanitaire

Alors que Félix Tshisekedi a annoncé des consultations des différentes forces politiques en vue de la formation d’une « union sacrée » de la nation; des cadres du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) disent déjà être victimes de harcèlement; de la part des personnes bien identifiés qui les contactent pour un éventuel débauchage.

Ils l’ont dit ce mardi 27 octobre 2020, lors dune réunion de mise à niveau en rapport avec les questions brûlantes de l’heure; organisée par Emmanuel Ramazani Shadary, Secrétaire permanent de ce Parti politique de Joseph Kabila.

Le FCC dont le PPRD est membre, a remporté la majorité de sièges au Parlement à l’issue des législatives nationales de décembre 2018. Beaucoup redoutent que le chef de l’Etat ne tente de convaincre certains alliés de ce parti de rejoindre son camp; en vue de la formation d’une nouvelle majorité qui lui permettra de nommer un premier ministre de son choix.

Lire aussi RDC-Magloire Paluku tonne: «bientôt la prostitution politique»

Si le PPRD ne bluffe pas, cette manœuvre serait donc déjà entrain d’être concrétisée; même si les pro-kabila disent avoir rejeté sans tergiversations ces sollicitations, promettant en effet, de résister jusqu’au bout.

Museza Cikuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.