Accès Humanitaire

Le bilan de la dernière incursion des rebelles ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF) à Ntoma, entité située dans la localité de Kilya groupement Malambo, secteur Ruwenzori territoire de Beni (Nord-Kivu), dimanche 19 juillet 2020 dernier est revu à la hausse.

Ce dernier est donc passé de 3 à 8 personnes tuées avec la découverte de 5 nouveaux corps dont 4 hommes majeurs et un 1 enfant retrouvés ce mardi 21 juillet dans la brousse de Ntoma  par une équipe  mixte population-FARDC.

Information confirmées à Laprunellerdc.info, par Alexis Nyanza, secrétaire des forces vives de Bulongo.

Celui-ci indique que les corps des victimes sont présentement déposés à la morgue du Centre de santé de référence Bulongo.

«Nous venons de recevoir 5 corps en décomposition très avancée  venus de Ntoma. Avec ces 5 corps le total de personnes tuées passe à 8. Vu l’état de putréfaction très avancé de ces corps nous avons jugé mieux les déposer à la morgue de l’hôpital de Bulongo» dit-il, à Laprunellerdc.info.

Tout en déplorant cette situation, celui-ci demande aux FARDC de fournir encore plus d’efforts pour éradiquer complètement le phénomène ADF, dans la région. 

«Nous demandons aux forces armées de la RDC de s’impliquer pour trouver des solutions fiables à ce problème des ADF. Nous demandons à l’armée et d’autres civils qui sont prêts même demain si on peut revenir dans la fouille pour retrouver d’autres éventuelles victimes», ajoute la source.

Il appelle également tous les membres dont les leurs ne font plus signe de vie à se manifester pour que des fouilles de poursuivent.

Roger Kakulirahi, depuis Beni

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.