Accès Humanitaire

Alors que les rebelles du M23 ont annoncé leur retrait des entités comme Kibumba, Rumangabo, Kibumba ou encore Kishishe, ces derniers consolident plutôt leurs positions, et occupent de plus en plus de nouveaux villages, notamment dans les territoires de Rutshuru et Masisi au Nord-Kivu.

Nord-Kivu: Le Comité provincial de Sécurité note des attaques répétitives du M23 pour tenter d’occuper la cité de Kitshanga à Masisi

Publiée par LAPRUNELLERDC.INFO sur Mercredi 4 janvier 2023

Comme pour une arithmétique, le M23 y va dans le système : j’écris un et je retiens deux. Comme pour dire, je me retire d’un village, je conserve deux, et je conquière d’autres.

Après l’annonce avec pompe de leur vrai-faux retrait de Rumangabo, les rebelles ont renforcé leurs positions en direction de Masisi et d’autres parties non encore conquises du territoire de Rutshuru.

Depuis le lundi, les rebelles du M23 soutenus par le Rwanda s’emparent de plusieurs villages dont Kisharo, Buramba. Et ce mercredi, l’agglomération de Nyamilima a aussi été pris par les rebelles.

Alors que les conclusions du mini-sommet de Luanda voulaient que le M23 se retire de tous les villages occupés, ceux-ci jouent au cacheè-cache et plusieurs jours après, ils ne se sont effectivement retirés d’aucun village.

Cette situation inquiète les notables du coin, qui estiment que si le M23 continue avec ce rythme, leur retrait de tous les plus de 100 villages qu’ils occupent devient alors utopique, ou alors il devrait prendre des années. 

Ceux-ci regrettent que ces rebelles, après être retirés de seulement deux de leurs positions de Kibumba, renforcent leurs positions sur d’autres fronts, comme sur l’axe Kiwanja-Ishasha.

D’où leur recommandation au Gouvernement et à ses partenaires de faire pression sur le M23, afin qu’il respecte ses engagements. 

Car, selon eux, le retrait du M23 devrait permettre la réouverture rapide de la route nationale numéro 2 et ainsi faciliter à la population l’accès aux produits de première nécessité et même aux médicaments.

Jean Luc M.

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.