Accès Humanitaire

    Toutes les activités scolaires sont suspendues dans la cité de Sake depuis mercredi 31 Janvier 2024. Une suspension intervient dans un contexte d’affrontements violents entre des groupes d’autodéfense soutenus par les FARDC contre le M23 et l’armée rwandaise.

    D’après le Chef de la Sous-Division éducationnelle Masisi II, cette décision est une mesure conservatoire au regard de la situation sécuritaire précaire qui prévaut dans cette partie de la chefferie de Bahunde en territoire de Masisi depuis environ deux mois.

    Lire aussi : Nord-Kivu : le calme n’est toujours pas revenu à Mweso (Masisi) après plusieurs jours d’affrontements

    Une situation marquée par les tirs des obus sur des objectifs civils dans différents quartiers de Sake par les terroristes du M23.

    Les cours devront directement reprendre dès que la situation sera rétablie comme le précise Byamba Bandu Damien. 

    « Nous avons été inquiets par les multiples bombes larguées dans la cité de Sake par les rebelles M23 du M23 et qui tombaient à proximité des écoles. Pour protéger la population, nous avons suspendu momentanément les activités scolaires dans la cité de Sake. Nous observons la situation et prendrons la décision dès que la quiétude sera rétablie ».

    Il faut dire que les bombardements ont fait des morts et des blessés ce dernier temps dans la cité de Sake au Nord-Kivu. Des bombardements qui sont le fait des affrontements dans la région de Masisi.

    Cette situation inquiète les habitants, les organisations humanitaires ainsi que des agences des Nations-Unies.

    Jean-Claude Mukulu, à Masisi

    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.