Accès Humanitaire

Une accalmie s’observe depuis les après-midis de ce lundi, 04 novembre 2023, quelques heures après des échanges de tirs en armes lourdes et légères et qui opposerait les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et Wazalendo aux combattants du M23 sur les lignes de fronts dans des villages différents comme à Ruvunda , Kagoma ,Bugandjo , Buhimba et Kinyamatsi dans la localité Malehe nous sommes dans le groupement Kamuronza à une dizaine des kilomètres de la cité de Sake, dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu.

D’après Télésphore Mitondeke, rapporteur de la Société forces vives en territoire de Masisi, des milliers des populations en provenance de Kingi, Makombo , Mushaki et dans d’autres coins de Kamuronza se sont déplacés les uns vers Sake et d’autres ont pris la direction de Mugunga et Goma tous avec leurs enfants, des objets des maisons ainsi que des bétails.

Lire aussi: Sake : un Chef de Quartier tué dans une attaque armée

Le bilan de ces accrochages reste inconnu jusqu’à présent mais des sources de la Société civile en groupement Kamuronza confirment un nombre important des blessés déjà répertoriés dans des structures sanitaires depuis la matinée de ce lundi 4 décembre 2023.

Ces mêmes sources locales confirment que les collines de Kingi et Mushaki restent sous contrôle des forces loyalistes qui continuent à protéger la cité de Sake contre l’occupation de l’agresseur.

Lire aussi: Masisi: 4 personnes tuées en une semaine à Sake

Depuis 13 heures de ce lundi, heures locales de Kamuronza à Sake , l’on observe une reprise timide de certaines activités socio-économiques dans la zone de Sake malgré que le nombre des ménages déplacés continue à monter suite aux bombardements entendus sur les collines surplombant la cité de Sake et le centre de Mushaki ce lundi après-midi.

Mwenge Kake
Partager.

Un commentaire

  1. Pingback: Masisi : La cité de Mushaki de nouveau sous l'emprise du M23, la population en débandade - La Prunelle RDC

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.