Accès Humanitaire

Le Congo reste un et indivisible. C’est le grand message de l’archevêque de Bukavu, François Xavier Maroy dans une messe dite devant les élus dont les sénateurs, les députés provinciaux et conseillers municipaux ce 1 mai à l’occasion de la célébration de la journée Internationale du Travail.

L’archevêque de Bukavu, a ,a cette occasion ,remis des drapelets de la RDC aux nouveaux élus en les envoyant en mission.

Lire aussi : Sud-Kivu : deuxième tour de l’élection du Gouverneur de Province, tout se joue ce jeudi

Dans son homelie, François Xavier Maroyi a rappelé aux nouveaux députés provinciaux, sénateurs ainsi qu’aux conseillers communaux envoyés en mission que le Congo reste un et indivisible. »

« En portant ces petits drapeaux dans les mains des élus, nous devons tous promettre à Dieu et à la nation que nous sauvegarderons l’intégrité de notre territoire,l’unité de la nation congolaise et la prospérité de tous ceux qui aiment ce pays et qui l’habitent. C’est la mission que nous vous confions vous nos elus et vous qui avez reçu aujourd’hui ce signe, ce symbole de tout notre pays en cette célébration eucharistique. Ici,c’est la parole de Dieu. C’est pas la parole des individus, ce sont des résolutions en Dieu pas en l’homme qui qu’il soit. Ici c’est l’engagement devant Dieu,devant notre communauté nationale et provinciale au regard de Dieu et de Dieu seul.Ce que nous aurons fait de bon, c’est toute la nation qui en s’en rend compte, ce que nous aurons fait de mal, c’est toute la nation qui en souffrira. Que notre promesse de garder ces drapeaux et ce pays intègre, prospère et digne soit notre mot d’ordre au nom de saint Joseph patron de tous les travailleurs » A fait savoir l’archevêque de Bukavu.

Lire aussi : Processus électoral : François-Xavier Maroy éveille la conscience du souverain primaire

Prenant la parole tour à tour, les différents participants ont remercié l’archevêque de Bukavu pour cette initiative régulière qui, depuis un temps met les élus et le pays d’entre les mains du seigneur.
Ils lui ont demandé de continuer à prier pour eux tout durant leurs mandats. Et d’ajouter que chacun a la conscience de travailler pour l’intérêt de la population qui l’a envoyé pendant ces cinq ans. Ayant pris part à cette messe, l’ancien président du Sénat en RDC, Modeste Bahati a indiqué que c’est un engagement pris de changer les choses.

 » A l’image du pays, la province du Sud-Kivu connaît des problèmes mais chez nous, c’est beaucoup plus accentués. Je pense que grâce à la bonne gouvernance, grâce à la collaboration interinstitutionnelle au niveau de la province, grâce à la cohésion entre les différentes communautés et grâce à l’amour du prochain nous pourrions changer les choses. Nous y croyons fermement parce que celui qui veut, peut ! Voilà pourquoi nous disons que nous acceptons humblement ce mandat qui nous est confié et nous promettons de faire de notre mieux pour que réellement, nous puissions répondre aux attentes de notre population « .

Il convient de rappeler que la journée du travail est célébrée au monde entier chaque 1er Mai de l’année. Ont pris part à cette messe, les nouveaux membres élus de la société civile, quelques députés provinciaux, le président de l’Assemblée Provinciale, le noyau des communautés catholiques, le président du Sénat en RDC, Norbert Basengezi Katintima qui a récemment été élu sénateur ainsi que certains conseillers communaux de trois communes de la ville de Bukavu.

Séraphin Mapenzi

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.