Accès Humanitaire

Les travaux pour la table ronde sur l’évaluation de l’état de siège dans les Provinces du Nord-Kivu et Ituri se précisent de plus en plus.

Le Gouvernement de la RDC par le biais de son Premier Ministre invite les Gouverneurs élus et Présidents des Assemblées provinciales de Nord-Kivu et Ituri, les Coordonnateurs de la Société civile du Nord-Kivu et Ituri, des Ministres et Présidents des différentes Commissions de l’Assemblée Nationale aux travaux préparatoires de la table ronde sur l’état de siège dans la province du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Dans une correspondance rendue publique ce vendredi et dont une copie est parvenue à la rédaction de LaPrunelleRDC.CD, Sama Lukonde rappelle qu’en réponse aux différentes recommandations dégagées par le gouvernement de la République relatives aux mesures d’application de l’état de siège proclamé dans ces deux provinces, le Président de la République avait annoncé la tenue d’une table ronde devant examiner les conditions de la requalification de ces mesures .

Lire aussi: Goma: début des travaux de la 3ème phase de réévaluation de l’état de siège

« Dans la perspective de la tenue imminente de la table ronde, je vous invite à prendre part aux travaux préparatoires prévus à Kinshasa le lundi 19 juin 2023 à Kinshasa à l’immeuble du Gouvernement », précise le Chef du Gouvernement.

Il sied de noter que ces travaux interviennent quelques jours seulement après le passage du Premier Ministre au Nord-Kivu et au Sud-Kivu venu pour une double mission qui consistait à assister les sinistrés des récentes inondations de Kalehe au Sud-Kivu, et la réévaluation de l’Etat de siège au Nord-Kivu. Il était également question d’apporter l’assistance aux déplacés de guerre victimes des atrocités du M23 soutenu par le Rwanda.

Jean-Claude Mukulu, Freddy Ruvunangiza

Share.

Un commentaire

  1. Pingback: RDC : convocation de la table ronde sur l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu - La Prunelle RDC

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.