Accès Humanitaire

    Deux personnes dont un homme et son épouse tuées par des inconnus dans le village de Kalunga, localité Migina en groupement de Kamanyola, territoire de Walungu la nuit du samedi à ce dimanche 28 janvier 2024.

    Selon les sources de la Société civile locale, les victimes ont été surprises dans leur maison la nuit, par ces hommes porteurs des armes blanches avant d’être emportées dans une destination inconnue.

    Lire aussi: Insécurité à Walungu : Amato Bayubasire appelle chacun à jouer son rôle « le Président Tshisekedi ne peut pas être dans chaque village »

    Les voisins ont été surpris le matin, de trouver la porte ouverte et du sang sur le sol, avant de retrouver les victimes enterrées dans un champ dans des circonstances déplorables.

    Des acteurs sociaux condamnent le nouveau rebondissement d’insécurité dans le groupement de Kamanyola où plus de trois cas d’assassinats viennent d’être enregistrés en l’espace d’un mois dans la même localité.

    Lire aussi: Sud-Kivu : braquage, enlèvements…l’insécurité reprend de plus belle à Ngweshe (Walungu)

    Ce énième cas d’insécurité vient s’ajouter à plusieurs autres survenus dans la région de la Plaine de la Ruzizi mais également dans le territoire de Walungu au Sud-Kivu.

    Attaques armées, meurtres, assassinats, enlèvements, braquages et autres sont devenus le lot quotidien des habitants.

    Des acteurs sociaux ainsi que les habitants appellent les gouvernants à trouver des solutions à ce problème d’insécurité.

    Jean-Luc M.

    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.