Accès Humanitaire

Trois corps des disparus lors d’une noyade survenue dimanche 09 Juin 2024 à Mugeri, dans le groupement d’Irhambi/Katana, ont été retrouvés en train de flotter sur les eaux du Lac Kivu, Mardi 11 Juin 2024 aux environs de 14 heures. La Nouvelle Dynamique de la Société Civile du milieu qui l’affirme, appelle les autorités à prendre des dispositions pour mettre fin à des cas similaires.

Innocent Muhiganya, Président de la NDSCI dans le groupement d’Irhambi-Katana qui livre l’information à La Prunelle RDC regrette que ces cas de noyade soient dus au manque de réglementation dans le secteur de navigation au Sud-Kivu. 

Lire aussi : Kabare : trois disparus après une noyade à Mugeri (Katana) 

« Nous demandons au gouvernement de prendre toutes les dispositions utiles pour empêcher prochainement de tels morts. Ce cas est dû à la mauvaise gouvernance, parce qu’il n’y a pas longtemps qu’on avait interdit de naviguer sans gilet de sauvetage mais ceux qui sont censés faire respecter cet ordre dictée par la hiérarchie, ne le font pas », regrette le président de la NDSCI. 

Par ailleurs, tout en compatissant avec les familles touchées, la NDSCI regrette la disparition des jeunes qui devaient servir le pays. 

Soulignons que des cas de noyade sont enregistrés sur le lac Kivu chaque année à Bukavu comme dans certains territoires. Plusieurs observateurs attribuent ces cas à la surcharge des engins naviguant. 

Pour rappel, sept jeunes qui revenaient d’un match de Football au terrain de Mugeri pour se rendre à leurs domiciles à Kabamba, ont été surpris par une forte vague dans une pirogue.

Quatre rescapés ont rejoint leurs familles. Après deux jours de recherche, les corps sans vie de ces trois autres ont été retrouvés, près du lieu de la noyade. 

Cécile Kamulete 

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.