Accès Humanitaire

Après près d’une semaine passés en captivité, 13 personnes prise en otages par les rebelles ADF(Allied Democratic Forces) ont  été liberées par les ravisseurs et sont arrivées à Bwanasula, la soirée du jeudi 18 Février 2021.

D’après notre source, ces otages étaient capturés le dimanche dernier à Ndalya dans la chefferie des Walese Vonkutu, en territoire d’irumu (Ituri).

Christophe Munyanderu, coordonnateur de l’ONG convention pour le respect des droits humains ( CRDH /Irumu), qui se réjouit de cette libération indique que ces derniers ont été libérés sans aucune condition. Ils ont été conduits centre de santé de Bwanasula pour des soins appropriés.

«Ils ont été libérés ce jeudi par leurs ravisseurs qui sont des ADF. Ils étaient pris en otage le dimanche 14 février dernier lors d’une attaque qui avait fait au-moins 18 morts à Ndalya. Ils nous ont confirmé qu’il y a encore plusieurs autres civils otage qui sont en cours de route. Ils ont été libérés sans aucune condition. Pour le moment les libérés n’ont rien donné comme message des rebelles. »Déclare Christophe Munyanderu, à Laprunellerdc.info.

Par ailleurs, cet activiste des droits de l’homme plaide pour que les organisations humanitaires puisse appuyer en médicaments le centre de santé de Bwanasula, qui accueil les victimes des atrocités des rebelles. Selon lui ce centre éprouve des difficultés de pris en charge des victimes suite à la carence des intrants.

«Nous sommes entrain de plaider pour que le gouvernement et les organisation Humanitaires puisse appuyer notre centre de santé de Bwanasula, car il reçoit jour et nuit des victimes des atrocités des rebelles dans la région. Nous avons constater une carence des intrants chose qui rend la tache difficile aux professionnels de santé qui ne savent pas comment prendre en charge les victimes » Ajoute-t-il

Roger Kambale, à Lubero

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.