Accès Humanitaire

    Des affrontements ont éclaté tôt le matin de ce mardi 31 mars 2020, entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), et les présumés miliciens Maï-Maï à Makumo, dans la chefferie de Babila-Babombi, territoire de Mambasa dans l’Ituri.

    A en croire Gilbert Sibamwenda, coordonnateur de la Convention pour le respect des droits de l’homme (CRDH) antenne de Mambasa, le bilan provisoire est de six miliciens Maï-Maï neutralisés par l’armée, au cours de ces affrontements.

    Celui-ci regrette la recrudescence des attaques rebelles, qui visent selon elle à pousser les citoyens à fuir leurs agglomérations.

    Lire aussi Ituri: des députés s’indignent contre des attaques Maï-Maï «Ce n’est plus le temps de faire la rébellion»

    “La CRDH condamne les attaque à répétition dans la chefferie de Bbabila-Babombi, qui visent à dépeupler la chefferie. C’est dans le marché de Makumo, où la population devrait se ravitailler en vivres aujourd’hui. Parceque Makumo est la seule agglomération où devrait se tenir le marché après que Biakato s’est vidé suite à deux attaques.” regrette-t-il.

    Roger Kambale, depuis Beni

    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.