Accès Humanitaire

L’ancien patron de l’Agence Nationale de Renseignement, est suspecté d’être au centre d’une conspiration visant à déstabiliser le pouvoir de Kinshasa.

Comme vous le savez l’ancien Administrateur général de l’Agence Nationale de Renseignement de la RDC sous Joseph Kabila a été interpellé par les services de la DGM ce mercredi 12 février dans la soirée.

Selon la Radio France Internationale, ce projet a été révélé lors de son dernier voyage en Ouganda.

D’autres sources fiables renseignent qu’il a été interpellé dès son retour de l’Ouganda où, avec un faux passeport et des fausses fonctions, a rencontré des personnalités politiques importantes de ce pays.   

Scooprdc.net, a quant à luicité des sources proches de l’ANR qui indiquent, que Kalev est reproché  de détenir un passeport rouge ou diplomatique alors qu’il n’en a plus qualité.  Aussi et surtout un passeport lui attribuant le titre de conseiller à la Primature, un poste qu’il n’a jamais occupé.

Il indique par ailleurs, que Kalev Mutondo a rencontré tour à tour à Kampala, capitale ougandaise, le fils du président Youweri Museveni, le général Muhozi, le chef du renseignement militaire ougandais le général Abel, et le conseiller spécial en matière de sécurité du président ougandais.

Signalons aussi que Kalev a été accusé récemment par le secrétaire général de l’UDPS, Augustin Kabuya, d’espionner le chef de l’Etat Félix Tshisekedi dans ses déplacements à l’extérieur du pays.  

Pour rappel, Kalev Mutondo a été interpellé à l’aéroport de Ndjili par les services de la DGM? le mercredi 12 février, en début d’après midi. De sa descente d’avion, l’ancien patron de l’ANR a été conduit au siège de cette agence pour y être auditionné jusque tard dans la soirée.

Au sujt de cette affaire, l’ANR, tout comme Kalev Mutond, sont restés muets. Selon des sources de la RFI.

Kalev Mutond reste donc à la disposition des services « chaque fois qu’on aura besoin de lui », a déclaré une source proche de l’enquête.

Brtin Bulonza

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.