Accès Humanitaire

L’évêque du diocèse anglican de Goma lance un cri d’alarme sur la situation sécuritaire de du territoire de Rutsuru. Il invite de ce fait les députés et sénateurs élus de Rutshuru à militer pour la restauration de la paix dans la région. C’est pour aider aux habitants qui ont abandonné leurs domiciles suite aux atrocités dans cette partie de la province du Nord-Kivu.

Monseigneur Désiré Mukanirwa Kadoro, l’a fait savoir a travers une déclaration de presse rendu public ce samedi 7 mars 2020 et dont une copie est parvenue à Laprunellerdc.info.

Après 9 jours de visite effectuée dans le territoire de Rutshuru, l’évêque du diocèse anglican de Goma, Désiré Mukanirwa fait savoir que des habitants de Rutshuru vivent dans une situation très critique.

Il précise qu’ils vivent dans l’opprobre ayant atteint son paroxysme.  » nous avons eu du temps de visiter certains villages considérés comme zone rouge et à haut risque. Nous avons rencontré les populations et avions prié avec elles et écouté leurs difficultés. Au fait, le constat a été très amer et chaotique. Car la population vit dans l’opprobre ayant atteint son paroxysme, » indique-t-il.

Pour Désiré Mukanirwa, ce cri d’alarme nécessite une attention très particulière des autorités politico-administratives du gouvernement central et provincial que sécuritaire. Cela, en vue de mettre fin aux atrocités récurrentes infligées à la population de Rutshuru.

En outre, il en appelle la population, à se désolidariser des groupes armés et de collaborer étroitement avec les services de sécurité afin de mettre fin à l’insécurité qui caractérise cet endroit.

Par ailleurs, Monseigneur Désiré Mukanirwa appelle aussi les élus de Rutshuru à s’impliquer afin que la paix soit effective dans la région.  » Aux députés et sénateurs élus de Rutshuru de jouer leurs rôles de plaidoyer en faveur de cette population, électeurs d’hier. Afin que la paix, la sécurité, la stabilité y soient restaurées pour le retour des gens dans leurs villages respectifs. En vue de participer activement au développement de la RDC. » Ajoute-t-il. Cet appel de l’évêque Anglican après des cris d’alarme des plusieurs autres organisations de la société civile locale. 

Irenge Bagenda Ibag

Partager.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.